Hypersexualisation : ce que font les autres pays

le
0
Aux Etats-Unis mais aussi au Québec et en Australie, on se pose les mêmes questions que chez nous sur l'hypersexualisation des petites filles. Et, depuis plus longtemps.

Utilisation de l'image sexualisée des enfants dans les médias, vente de biens de consommation «érotisés» aux plus jeunes, exposition des mineurs à la pornographie: la place croissante de la sexualité dans la vie des plus jeunes fait l'objet d'une note du conseil d'analyse stratégique (CAS) qui s'est penché sur les exemples étrangers.

En France, nous sommes «très loin des dérives des sociétés anglo-saxonnes», souligne Chantal Jouanno. Le rapport du CSA, qui a nourri les propositions de la sénatrice, relève en effet que d'autres pays occidentaux se sont saisis du débat sur les lolitas avant la France. C'est à partir du début des années 2000 que la question de l'hypersexualisation de l'espace public a fait surface, notamment avec la prolifération de la pornographie sur Internet, rappelle le CAS.

Les pubs pour les moins de 13 ans interdites au Québec et en Norvège

Aux États-Unis, les «tweens», âgés de 8 à 12 ans, représenteraient un marché de 180 milliards de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant