HYBRIGENICS : Un inhibiteur sélectif de la protéase spécifique de l’ubiquitine n°7 est cytotoxique in vitro pour des cellules de leucémie lymphoïde chronique

le
0

Un inhibiteur sélectif de la protéase spécifique de l’ubiquitine n°7 (USP7) découvert par Hybrigenics est cytotoxique in vitro pour des cellules

de leucémie lymphoïde chronique (LLC)

 

 

 

Le Pr. Stankovic, de l’Université de Birmingham, présente des résultats in vitro sur l’USP7, HBX 19,818 et des cellules de LLC au 14ème Workshop International sur la LLC, à Houston, Texas

Paris, le 28 octobre 2011 – Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre les maladies prolifératives, annonce aujourd’hui la présentation par le Professeur Tatjana Stankovic, de l’Université de Birmingham (Royaume-Uni) « School of Cancer Sciences », du lien entre la protéase spécifique de l’ubiquitine n°7 (USP7) et la leucémie lymphoïde chronique (LLC). Son groupe de recherche a également mis en évidence les propriétés cytotoxiques de l’HBX 19,818, un inhibiteur spécifique d’USP7 découvert par Hybrigenics, sur des cellules de LLC en culture in vitro. L’ensemble de ces résultats est présenté par le Pr. Stankovic au 14ème workshop international sur la LLC, qui se tient du 28 au 30 octobre 2011, à Houston, au Texas.

Sur un échantillon de 25 tumeurs primaires de LLC, les niveaux d’expression d’USP7 ont été trouvés supérieurs dans toutes les cellules tumorales par rapport à ceux mesurés dans les cellules témoins mononucléées non-tumorales du sang. Des cellules de LLC de 18 patients ont été mises en cultures primaires et traitées in vitro par HBX 19,818. Quatre lignées immortalisées de LLC ont également été soumises au traitement in vitro par HBX 19,818. Cet inhibiteur spécifique d’USP7 d’Hybrigenics a significativement diminué le nombre de cellules de toutes les cultures primaires et lignées cellulaires de LLC à des concentrations qui n’ont pas altéré de façon significative la viabilité des cellules mononucléées non-tumorales de sang périphérique.

“Les résultats du Professeur Stankovic sont encourageants. Ils suggèrent l’implication de l’USP7 dans la régulation de la prolifération des globules blancs du sang. Cette indication préliminaire, que notre inhibiteur spécifique d’USP7 pourrait jouer un rôle thérapeutique, est prometteuse et mérite plus ample confirmation » commente Frédéric Colland, directeur de la recherche chez Hybrigenics.

A propos de la leucémie lymphoïde chronique (LLC)

La LLC est la forme la plus fréquente de leucémie (maladie proliférative cancéreuse des cellules circulantes du sang) chez l’adulte. Selon l’Institut National du Cancer des Etats-Unis, un adulte (homme ou femme) sur 210 sera diagnostiqué comme atteint de LLC au cours de son existence.

Les patients souffrant de LLC produisent trop de lymphocytes (globules blancs mononucléés) qui ne sont pas totalement différenciés (immatures) et qui ne remplissent pas correctement leurs fonctions biologiques. Au cours du temps, ces lymphocytes anormaux en excès s’accumulent dans le système lymphatique et entraînent le gonflement et l’hypertrophie des ganglions lymphatiques. Ils peuvent aussi envahir la moelle osseuse, là où sont normalement produites les cellules du sang, réduisant ainsi les nombres normaux de globules blancs, globules rouges ou plaquettes dans le sang circulant. Bien qu’une grande partie des malades atteints de LLC puisse conserver une qualité de vie acceptable pendant de nombreuses années sans traitement ou sous traitement léger, la LLC demeure une maladie incurable.

A propos d’Hybrigenics (ISIN : FR0004153930, Mnémo : ALHYG)

Hybrigenics SA (www.hybrigenics.com) est une société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre les maladies prolifératives, cancéreuses ou non-cancéreuses.

Le programme de développement clinique d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un agoniste des récepteurs de la vitamine D, dans le traitement de première ligne du cancer de la prostate hormono-réfractaire métastatique, en association avec le Taxotère®, chimiothérapie de référence dans cette indication. L’inécalcitol est aussi en développement pour le traitement par voie orale du psoriasis modéré à sévère.

Hybrigenics a un accord de collaboration de recherche avec Servier sur les enzymes de dé-ubiquitination et leurs inhibiteurs en oncologie, neurologie, psychiatrie, rhumatologie, ophtalmologie, diabète et maladies cardiovasculaires. Hybrigenics poursuit ses propres recherches en pointe dans le domaine des protéases spécifiques de l’ubiquitine dans d’autres aires thérapeutiques particulièrement pertinentes, comme l’inflammation et la virologie.

Hybrigenics Services SAS est une filiale à 100% d’Hybrigenics, leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour « Yeast Two-Hybrid ») et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique.

***

 

HYBRIGENICS est cotée sur Alternext de NYSE Euronext Paris

 

ISIN : FR0004153930

Mnémo : ALHYG

Hybrigenics

Rémi Delansorne

Directeur Général

Tél. : +33 (0)1 58 10 38 00

investors@hybrigenics.com

NewCap.

Communication financière

Axelle Vuillermet / Pierre Laurent

Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94

hybrigenics@newcap.fr

 

 


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant