Hybrigenics : Résultats annuels 2012

le
0
Revenus récurrents stables à 4,9 M?
Position de trésorerie renforcée à 3,5 M?


Paris, le 28 mars 2013 - Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre les maladies prolifératives, publie ce jour ses résultats consolidés pour l'exercice clos au 31 décembre 2012.

en millions d'euros 2010 2011 2012
Revenus récurrents 4,6 4,9 4,9
Revenus non-récurrents - 1,7a 1,0b
Total Revenus 4,6 6,6 5,9
Total Charges opérationnelles 9,4 9,3 8,6
Résultat opérationnel -4,9 -2,7 -3,7
Résultat net -4,6 -2,1 -2,4
Trésorerie consommée par l'activité -3,6 -2,1 -2,6
Fonds levés 2,4 c 2,7 d 4,4 e
Trésorerie au 31 décembre 2,4 2,7 3,5
a Paiement initial reçu au titre du partenariat de recherche avec Servier ; b Avance remboursable requalifiée en subvention par le Ministère du Redressement Productif et comptabilisée en résultat exceptionnel (ne constitue pas du chiffre d'affaires) ; c comprenant 1,6 M? de tirages sur la ligne de crédit sur fonds propres auprès du fond américain Yorkville GA et 0,8 M? d'avance remboursable d'Oseo Innovation ; d comprenant 1,7 M? tirés auprès de Yorkville GA, un prêt à taux zéro de 0,65 M? d'Oseo Innovation et une augmentation de capital de 0,3 M? dans le cadre de la loi TEPA ;
e comprenant 1,1 M? tirés auprès de Yorkville GA et 3,3 M? de placements privés.

En 2012, les revenus récurrents d'Hybrigenics sont restés stables à 4,9 M? par rapport à 2011. Un paiement initial non-récurrent de 1,7 M? a été reçu en 2011 lors de la signature du contrat de partenariat de recherche avec Servier. Un revenu exceptionnel de 1,0 M? de la part du Ministère de Redressement Productif a été enregistré en 2012. En conséquence, la baisse des revenus totaux s'est limitée à 11%.

En parallèle, les charges opérationnelles ont diminué de 8% comparées à celles des années 2011 et 2010. Cette gestion rigoureuse aussi bien des frais généraux que des coûts liés aux études cliniques et le revenu exceptionnel de 1,0 M? ont permis de contenir le résultat net 2012 à -2,4 M?, contre -2,1 M? pour l'exercice 2011 qui avait bénéficié d'un revenu non-récurrent de 1,7 M?.

Sur le plan de la trésorerie, 3,3 M? de fonds ont été levés en mars 2012 en deux placements privés successifs, auxquels se sont ajoutés 1,1 M? de tirages au début et à la fin de l'année sur la ligne de crédit sur fonds propres auprès du fonds américain Yorkville Global Advisors. Ainsi, au 31 décembre 2012, la société disposait d'une position de trésorerie renforcée s'élevant à 3,5 M?, en progression de 0,8 M? par rapport à fin 2011.

"Dans un contexte économique difficile, Hybrigenics a réussi à maintenir ses revenus récurrents à un niveau stable, voisin de 5 M?, tout en réduisant ses dépenses. Notre perte nette est restée contenue à une valeur proche de celle de 2011 et à un niveau presque deux fois inférieur à celui de 2010. Enfin, notre capacité à lever des fonds s'est encore accrue : 4,4 M? en 2012, ce qui nous a permis de lancer l'étude clinique de l'inécalcitol dans la leucémie lymphoïde chronique. " commente Rémi Delansorne, Directeur général d'Hybrigenics.

A propos d'Hybrigenics (ISIN : FR0004153930, Mnémo : ALHYG)
Hybrigenics SA (www.hybrigenics.com) est une société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre les maladies prolifératives, cancéreuses ou non-cancéreuses.

Le programme de développement d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un agoniste des récepteurs de la vitamine D actif par voie orale. L'inécalcitol a déjà démontré son excellente tolérance et une forte présomption d'efficacité par voie orale dans le traitement de première ligne du cancer de la prostate hormono-réfractaire métastatique, en association avec le Taxotère®, chimiothérapie intraveineuse de référence dans cette indication. L'inécalcitol a récemment fait l'objet d'un essai clinique pour le traitement du psoriasis modéré à sévère. Une autre étude clinique de l'inécalcitol est actuellement en cours chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique.

Hybrigenics a un accord de collaboration de recherche avec Servier sur les enzymes de dé-ubiquitination et leurs inhibiteurs en oncologie, neurologie, psychiatrie, rhumatologie, ophtalmologie, diabète et maladies cardiovasculaires. Hybrigenics poursuit ses propres recherches en pointe dans le domaine des protéases spécifiques de l'ubiquitine dans d'autres aires thérapeutiques particulièrement pertinentes, comme l'inflammation et la virologie.

Hybrigenics Services SAS (www.hybrigenics-services.com) est une filiale à 100% d'Hybrigenics, leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour " Yeast Two-Hybrid ") et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique.

***

HYBRIGENICS est cotée sur Alternext de NYSE Euronext Paris

ISIN : FR0004153930
Mnémo : ALHYG


Hybrigenics
Rémi Delansorne
Directeur Général
Tél. : +33 (0)1 58 10 38 00
investors@hybrigenics.com

NewCap.
Communication financière
Axelle Vuillermet / Pierre Laurent
Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94
hybrigenics@newcap.fr

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant