HYBRIGENICS : résultats annuels 2010

le
0

Hybrigenics : résultats annuels 2010

Inécalcitol : progrès décisifs dans le développement clinique

Activité de services : profitable pour son premier exercice en tant que filiale

Avancées stratégiques réalisées avec une faible consommation nette de trésorerie

Paris, le 27 avril 2011 – Hybrigenics SA (ALHYG), groupe biopharmaceutique spécialisé dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, annonce aujourd’hui ses résultats consolidés pour l’exercice clos au 31 décembre 2010 et les premiers résultats annuels d’Hybrigenics Services SAS, sa filiale à 100% consacrée aux services spécialisés dans les interactions entre protéines.

En millions d’euros

FY2010

FY2009

%

Revenus d’exploitation

4,6

4,6

0%

Charges d’exploitation

9,4

9,5

-1%

Résultat d’exploitation

-4,9

-4,9

0%

Résultat net

-4,6

-4,2

10%

Variation de trésorerie et équivalents

-3,6

-4,1a

-12%

Financements

2.4b

2.8c

-14%

Trésorerie et équivalents en fin d’exercice

2.4

3.6

-33%

aretraité des éléments non-récurrents ; bincluant 1,6 million d’euros de tirages sur fonds propres auprès

de Yorkville GA et 0,8 million d’euros d’avance remboursable auprès d’Oséo Innovation ; cplacement privé

de 2,8 millions d’euros réalisé en décembre 2009

Alors que la consommation de trésorerie d’Hybrigenics avait déjà diminué de manière drastique en 2009 (4,1 millions d’euros) par rapport à 2008 (5,6 millions d’euros), celle-ci ressort à
3,6 millions d’euros sur la totalité de 2010. Deux financements, l’un de 1,6 millions d’euros de tirages sur fonds propres auprès du fonds américain Yorkville GA et l’autre de 0,8 million d’euros d’avance remboursable par Oséo Innovation, ont permis de limiter la consommation nette de trésorerie à 1,3 millions d’euros. A la fin de 2010, les fonds disponibles d’Hybrigenics s’élevaient à 2,4 millions d’euros.

En 2010, Hybrigenics a accompli des progrès décisifs en termes de développement clinique et pharmaceutique de l’inécalcitol. L’étude de Phase IIa en association avec la chimiothérapie de référence, le Taxotere®, chez 54 patients atteints de cancer de la prostate résistants à la castration (hormono-réfractaire) s’est conclue par la détermination de la dose maximale tolérée d’inécalcitol (4 milligrammes par jour) et par une forte présomption d’efficacité basée sur le taux de réponse au traitement associé : 85% des malades ont vu leur taux de « Prostate Specific Antigen » (PSA) chuter d’au moins 30 % en 3 mois, à comparer avec les 65% observés dans les études historiques ayant servi à l’enregistrement du Taxotere® seul.

Grâce à une intense activité de R&D menée tout au long de 2010, la propriété intellectuelle protégeant l’inécalcitol s’est considérablement renforcée et a été prolongée au moins jusqu’en 2029. Le brevet revendiquant l’utilisation de l’inécalcitol à fortes doses par voie orale vient d’être délivré en Europe, et sera prochainement étendu aux Etats-Unis et au reste du monde.

En outre, une demande de brevet visant à protéger l’amélioration d’une étape clé dans la synthèse chimique de l’inécalcitol, l’« épimérisation en position 14 », a été déposée début 2010 ; le premier examen par les agences de brevet reconnaît le caractère nouveau et inventif du procédé chimique revendiqué. Une troisième demande de brevet a également été déposée courant 2010 pour couvrir les nouvelles formulations d’inécalcitol, aussi bien sous forme de capsules molles de nouvelle génération que de comprimés innovants.

En millions d’euros

Services

Pharma

Hybrigenics SA

Revenus d’exploitation

3,74

0,84

4,58

Chiffre d’affaires

3,34

0,40

3,74

Autres revenus d’exploitation

0,40

0,44

0,84

Charges d’exploitation

3,43

6,01

9,44

Résultat d’exploitation

0,31

-5,17

-4,86

Résultat net

-4,56

Hybrigenics Services SAS est devenue filiale à 100% du Groupe Hybrigenics SA en 2010. Les revenus d’exploitation ont crû de +12% à fin 2010, à 3,74 millions d’euros contre 3,33 millions d’euros enregistrés en 2009 pour les activités de services d’Hybrigenics SA avant leur filialisation. Le résultat d’exploitation atteint 0,31 million d’euros. Par conséquent, la profitabilité des activités de services basée sur le résultat d’exploitation se monte à 8,3% des revenus d’exploitation pour le premier exercice plein en tant que filiale.

Les autres revenus d’exploitation proviennent de contrats français ou européens de recherche publique, de loyers de sous-locations et de services facturés aux sous-locataires ; en 2010, ils ont atteint 0,84 million d’euros contre 0,43 million d’euros en 2009. Cette croissance a presque compensé la baisse des contrats de recherche pharmaceutique, de 0,9 million d’euros en 2009 à 0,4 million d’euros en 2010.

«En 2010, chacune des deux activités stratégiques majeures d’Hybrigenics a franchi une étape décisive : l’étude clinique de Phase IIa de l’inécalcitol a été menée à bien avec succès et la plateforme technologique de criblage double-hybride en levure d’interactions entre protéines est devenue une entité juridique et commerciale autonome et profitable, » commente Rémi Delansorne, Directeur Général d’Hybrigenics. «Nos priorités stratégiques pour 2011 consistent à trouver un partenaire pour financer l’étude clinique de Phase IIb de l’inécalcitol et à développer encore davantage les activités d’Hybrigenics Services, tout en continuant de maintenir un faible niveau de consommation de trésorerie. Le recrutement d’un directeur Corporate & Business Development fin 2010 a permis d’intensifier significativement nos contacts avec des partenaires potentiels.»

A propos d’Hybrigenics (ISIN : FR0004153930, Mnémo : ALHYG)

Hybrigenics SA (www.hybrigenics.com) est un groupe biopharmaceutique coté (ALHYG) sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre le cancer. Le programme de développement clinique d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un analogue de vitamine D, dans le cancer de la prostate en association avec les traitements de référence actuels, avec pour objectifs d'en améliorer l'efficacité et la tolérance. Le programme de recherche d'Hybrigenics explore le rôle des enzymes appelées Ubiquitin-Specific Proteases (USP) dans la dégradation des onco-protéines et l'intérêt d’inhibiteurs d'USP brevetés dans différents types de cancer.

Hybrigenics Services SAS est une filiale à 100% d’Hybrigenics, leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour « Yeast Two-Hybrid ») et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique.

***

HYBRIGENICS est cotée sur Alternext de NYSE Euronext Paris

ISIN : FR0004153930

Mnémo : ALHYG

Hybrigenics

Rémi Delansorne

Directeur Général

Tél. : +33 (0)1 58 10 38 00

investors@hybrigenics.com

NewCap.

Communication financière

Axelle Vuillermet / Pierre Laurent

Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94

hybrigenics@newcap.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant