HYBRIGENICS lance un nouveau service pour cribler les interactions entre les petites molécules et les protéines

le
0

Hybrigenics lance un nouveau service pour cribler les interactions entre les petites molécules et les protéines

Paris, le 24 janvier 2013– Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, annonce aujourd’hui le lancement par Hybrigenics Services, sa filiale spécialisée dans les interactions protéiques, d’un nouveau service pour identifier les interactions entre les petites molécules et leurs protéines-cibles potentielles.

En adaptant avec une dérivatisation chimique sa technologie optimisée de criblage « double-hybride en levure », rebaptisée « hybride-chimique en levure », Hybrigenics Services est désormais en mesure de cribler une petite molécule donnée comme « appât » à ses banques d’ADN complémentaire ou génomique exprimant des millions de fragments de protéines « proies » pour identifier celles qui interagissent avec la molécule testée.

Ces criblages exhaustifs présentent un intérêt aussi bien dans une perspective d’efficacité que de sécurité. La technologie proposée peut révéler une gamme complète de cibles apparentées qui permettent de rendre compte de l’ensemble des effets thérapeutiques d’un médicament (« on-targets ») et/ou expliquer certains effets indésirables résultant d’activités sur des cibles non suspectes jusqu’alors d’interactions avec la molécule concernée (« off-targets »).

Certains candidats médicaments sont actifs sur des modèles cellulaires ou chez l’animal de laboratoire sans que leur mécanisme d’action soit connu : on les appelle des médicaments« orphelins » ; le criblage «hybride-chimique en levure » peut découvrir la ou les cible(s) pertinente(s) qui permette(nt) d’expliquer leur activité. Enfin, il peut être intéressant de s’assurer par cette technologie que les produits chimiques courants auxquels nous sommes exposés dans la vie de tous les jours n’interagissent avec aucune protéine.

Ce nouveau service a été développé en collaboration avec Charnwood Molecular pour la dérivatisation chimique des petites molécules à ancrer au reste de la machinerie moléculaire de la levure que maîtrise Hybrigenics Services. Il est le résultat d’un projet commun représentant un investissement total de près d’un million d’euros sur deux ans, financé à hauteur de 40% par une aide de l’Union Européenne par le truchement de son programme Eurostars® d’aide aux PMEs innovantes.

 « Cette nouvelle offre de service couvre tout un nouveau pan des interactions des protéines, celles avec les petites molécules. Elle a été conçue et développée pour répondre stratégiquement à certains besoins récurrents non satisfaits de l’industrie pharmaceutique et pour créer de toute pièce un intérêt novateur de la part de l’industrie chimique. Je remercie très chaleureusement Charnwood Molecular pour l’enthousiasme de leur collaboration et la qualité remarquable de leur contribution chimique, tant durant le projet de développement que maintenant, pour le lancement de ce nouveau service commercial », déclare Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics.

A propos d’Hybrigenics (ISIN : FR0004153930, Mnémo : ALHYG)

Hybrigenics SA (www.hybrigenics.com) est une société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre les maladies prolifératives, cancéreuses ou non-cancéreuses.

Le programme de développement d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un agoniste des récepteurs de la vitamine D actif par voie orale. L’inécalcitol a déjà démontré son excellente tolérance et une forte présomption d’efficacité par voie orale dans le traitement de première ligne du cancer de la prostate hormono-réfractaire métastatique, en association avec le Taxotère®, chimiothérapie intraveineuse de référence dans cette indication. L’inécalcitol a récemment fait l’objet d’un essai clinique pour le traitement du psoriasis modéré à sévère. Une autre étude clinique de l’inécalcitol est actuellement en cours chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique.

Hybrigenics a un accord de collaboration de recherche avec Servier sur les enzymes de dé-ubiquitination et leurs inhibiteurs en oncologie, neurologie, psychiatrie, rhumatologie, ophtalmologie, diabète et maladies cardiovasculaires. Hybrigenics poursuit ses propres recherches en pointe dans le domaine des protéases spécifiques de l’ubiquitine dans d’autres aires thérapeutiques particulièrement pertinentes, comme l’inflammation et la virologie.

Hybrigenics Services SAS est une filiale à 100% d’Hybrigenics, leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour « Yeast Two-Hybrid ») et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique.

***

HYBRIGENICS est cotée sur Alternext de NYSE Euronext Paris

ISIN : FR0004153930

Mnémo : ALHYG

Hybrigenics

Rémi Delansorne

Directeur Général

Tél. : +33 (0)1 58 10 38 00

investors@hybrigenics.com

NewCap.

Communication financière

Axelle Vuillermet / Pierre Laurent

Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94

hybrigenics@newcap.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant