HYBRIGENICS enregistre un revenu exceptionnel de 1 million d'euros

le
0

    Hybrigenics enregistre un revenu exceptionnel de 1 million d’euros

Une avance remboursable datant de 2002 est partiellement requalifiée

en subvention par le Ministère du Redressement Productif

Paris, le 28 août 2012 – Hybrigenics SA (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre les maladies prolifératives et spécialisée dans les services scientifiques dédiés aux interactions entre protéines, annonce aujourd’hui la requalification partielle d’une avance remboursable en subvention pour un montant de 0,96 million d’euros par le Ministère du Redressement Productif.

Hybrigenics a reçu entre 2002 et 2005 une avance remboursable de 1,37 million d’euros de la part du Ministère de l’Industrie de l’époque dans le cadre d’un programme de collaborations de grande échelle entre recherche publique et industries de biotechnologie. Hybrigenics a participé à un projet de comparaison d’interactions protéine-protéine chez l’homme et chez un animal modèle : Drosophila melanogaster, la mouche du vinaigre. Hybrigenics a réalisé 455 cribles double-hybride en levure dont les résultats ont contribué à 27 articles dans des journaux scientifiques de très haut niveau comme Cell et Nature Cell Biology. Ils ont également permis d’élaborer la carte d’interactions entre protéines de drosophile la plus détaillée encore à ce jour, publiée dans Genome Research (2005, 15 :376-384) et disponible gratuitement en ligne sur http://pimr.hybrigenics.com/htmlFiles/interactionData/drosophila.html

Aucune cible thérapeutique humaine brevetable, homologue à une interaction protéine-protéine chez la drosophile et qu’Hybrigenics aurait pu inclure à son pipeline de recherche, n’a toutefois été identifiée. C’est la raison pour laquelle Hybrigenics a sollicité le statut de succès partiel pour le projet. Une décision en ce sens a été prise en juin 2012 par le Ministère du Redressement Productif pour ne demander le remboursement que de 30% (0,41 million d’euros) des fonds avancés (1,37 million d’euros). La notification officielle de cette décision vient de parvenir à Hybrigenics ; en conséquence, la différence (0,96 million d’euros) devient une subvention qui sera comptabilisée comme revenu exceptionnel sur le premier semestre 2012.

« Nous sommes reconnaissants au Ministère du Redressement Productif pour sa compréhension de la différence entre le succès patent d’un projet de recherche biologique fondamentale dans un modèle animal et sa pertinence pour une exploitation industrielle en santé humaine, qui est restée hypothétique, » déclare Rémi Delansorne, directeur général d’Hybrigenics qui poursuit : « ce revenu exceptionnel de près d’un million d’euros va substantiellement améliorer notre résultat comptable ».

A propos d’Hybrigenics (ISIN : FR0004153930, Mnémo : ALHYG)

Hybrigenics SA (www.hybrigenics.com) est une société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre les maladies prolifératives, cancéreuses ou non-cancéreuses.

Le programme de développement clinique d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un agoniste des récepteurs de la vitamine D actif par voie orale. L’inécalcitol est en cours d’étude clinique pour le traitement du psoriasis modéré à sévère. Il est également prévu de tester l’inécalcitol chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique. L’inécalcitol a déjà démontré son excellente tolérance et une forte présomption d’efficacité par voie orale dans le traitement de première ligne du cancer de la prostate hormono-réfractaire métastatique, en association avec le Taxotère®, chimiothérapie intraveineuse de référence dans cette indication.

Hybrigenics a un accord de collaboration de recherche avec Servier sur les enzymes de dé-ubiquitination et leurs inhibiteurs en oncologie, neurologie, psychiatrie, rhumatologie, ophtalmologie, diabète et maladies cardiovasculaires. Hybrigenics poursuit ses propres recherches en pointe dans le domaine des protéases spécifiques de l’ubiquitine dans d’autres aires thérapeutiques particulièrement pertinentes, comme l’inflammation et la virologie.

Hybrigenics Services SAS est une filiale à 100% d’Hybrigenics, leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour « Yeast Two-Hybrid ») et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique.

***

HYBRIGENICS est cotée sur Alternext de NYSE Euronext Paris

ISIN : FR0004153930 - Mnémo : ALHYG

Hybrigenics

Rémi Delansorne

Directeur Général

Tél. : +33 (0)1 58 10 38 00

investors@hybrigenics.com

NewCap.

Communication financière

Axelle Vuillermet / Pierre Laurent

Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94

hybrigenics@newcap.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant