HYBRIGENICS : des fondamentaux renforcés

le
0

Résultats annuels 2009 : des fondamentaux renforcés

Perte d’exploitation réduite d’un tiers

Baisse de 27% de la consommation de trésorerie

Situation de trésorerie nette en hausse de +50%

Paris, le 23 mars 2010 – Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur Alternext (NYSE-Euronext) à Paris, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, et spécialisée dans les interactions entre protéines, annonce aujourd’hui ses résultats annuels 2009 pour l’exercice clos au 31 décembre 2008.

En M€

FY2009

FY2008

%

Chiffre d’Affaires

4,17

3,64

+15%

Dont Hybrigenics Pharma

0,90

0,60

+50%

Dont Hybrigenics Services

3,27

2,45

+8%

Autres revenus d’exploitation

0,43

0,69

-38%

Revenus d’exploitation

4,60

4,33

+6%

Charges d’exploitation

9,5

11,5

-17%

Dont autres achats et charges externes

4,3

5,9

-27%

Résultat d’exploitation

-4,9

-7,2

-32%

Résultat net

-4,2

-6,4

-34%

Bilan en fin d’exercice

2,7

3,9

-31%

Variation de trésorerie et équivalents

-4,1*

-5,6

-27%

Trésorerie et équivalents en fin d’exercice

3,6

2,4

+50%

*sans compter le montant de 2,8 M€ levé lors d’un placement privé

Le chiffre d’affaires d’Hybrigenics a atteint 4,17 M€, en progression de +15% par rapport à 2008 (3,64 M€), aussi bien pour les activités de recherche pharmaceutique sous contrat (+50%) que de prestations de services scientifiques (+8%). La part de l’Amérique du Nord dans le chiffre d’affaires de l’activité de services s’est accrue de +40%. Les revenus non stratégiques de sous-location ont baissé à 0,43 M€ en 2009 contre 0,69 M€ en 2008.

Les charges d’exploitation ressortent en baisse -17% en 2009 à 9,5 M€ contre 11,5 M€ en 2008. Ce recul des charges d’exploitation est essentiellement lié à l’achèvement en 2008 d’une grande partie des études de toxicologie réglementaire. La stratégie de contrôle des coûts instaurée par la Société dès début 2009 s’est par ailleurs avérée être extrêmement efficace. Au total, une économie de 2 M€ a été réalisée sur les dépenses de l’année.

Sur 2009, la conjonction de revenus en hausse et de charges en baisse a abouti à une réduction de la perte nette d’environ un tiers, à -4,2 M€ contre -6,4 M€ en 2008. La consommation de trésorerie a baissé de 27%, à 4,1 M€ contre 5,6 M€ en 2008. Combinée à un placement privé de 2,8 M€ et à un remboursement de crédit d’impôt recherche de 1,37 M€, cette amélioration s’est traduite par une situation de trésorerie de 3,6 M€, plus élevée à la fin de l’année 2009 qu’à la fin 2008 (2,4 M€). Par ailleurs, une facilité de tirage sur fonds propres de 5 M€ a été sécurisée avec le fonds américain Yorkville, sur laquelle seuls 80,000 € ont été appelés jusqu’à présent.

Hybrigenics n’a aucune dette à moyen ni long termes ; toutes ses dettes sont remboursables à court terme.

En 2009, la démonstration de l’excellente tolérance clinique de l’inécalcitol a été apportée par l’étude de Phase IIa chez des patients atteints de cancer de la prostate au stade hormono-réfractaire, en traitement associé à la chimiothérapie par Taxotere® : aucun signe d’hypercalcémie n’a été observé même à la plus forte posologie de 2 mg par jour pendant 18 semaines. De plus, une forte présomption d’efficacité s’est dégagée de l’évolution des taux de « prostate specific antigen » (PSA) enregistrée chez les mêmes patients : environ 85% d’entre eux ont vu leur PSA chuter de plus de 30% sous trois mois de traitement associé. Les études antérieures avec le Taxotere® seul ayant servi à son enregistrement rapporte un taux de réponse de 65% sur le même paramètre du taux de PSA.

En 2009, de nombreux échanges positifs avec les agences du médicament aux niveaux français (AFSSAPS), européen (EMEA) et américain (FDA) ont porté leurs fruits en permettant de préparer l’étude de Phase IIb d’efficacité clinique de l’inécalcitol sur la base d’un protocole commun. La R&D pharmaceutique s’est montrée particulièrement innovante avec l’obtention de résultats qui ont permis de déposer quatre nouvelles demandes de brevet : sur l’utilisation thérapeutique de l’inécalcitol à fortes doses, sur son procédé chimique d’épimérisation en position 14 et sur deux séries distinctes de nouveaux inhibiteurs de protéases spécifiques de l’ubiquitine. Enfin, Hybrigenics Services a signé un contrat de 3 ans avec une société multinationale américaine des sciences de la vie, pour une valeur de 2,1 M$.

« En 2009, le développement de l’inécalcitol a atteint des niveaux de tolérance et de présomption d’efficacité particulièrement encourageants. Le portefeuille de propriété intellectuelle de la société s’est enrichi aussi bien autour de l’inécalcitol que du programme de recherche sur les protéases spécifiques de l’ubiquitine et de ses inhibiteurs, » commente Rémi Delansorne, Directeur Général d’Hybrigenics. « Notre situation financière a par ailleurs été renforcée en 2009, sous l’effet combiné de la hausse du chiffre d’affaires, de dépenses non récurrentes de 2008 à 2009, de l’efficacité du contrôle de notre structure de coûts et du succès des opérations de financement. Avec un placement privé de 2,8 M€ et une ligne ouverte de tirage de 5 M€, nous avons les capacités financières pour aborder jusqu’à environ mi-2011 les prochaines étapes du développement de l’inécalcitol dans le cancer de la prostate hormono-réfractaire, à savoir la fin de la Phase IIa de tolérance actuellement en cours et la préparation de la Phase IIb d’efficacité».

A propos d’Hybrigenics

Hybrigenics (www.hybrigenics.com) est une société biopharmaceutique cotée (ALHYG) sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre le cancer. Le programme de développement clinique d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un analogue de vitamine D, dans le cancer de la prostate en association avec les traitements de référence actuels, avec pour objectifs d'en améliorer l'efficacité et la tolérance. Le programme de recherche d'Hybrigenics explore le rôle des enzymes appelées Ubiquitin-Specific Proteases (USP) dans la dégradation des onco-protéines et l'intérêt d’inhibiteurs d'USP brevetés dans différents types de cancer.

Par ailleurs, Hybrigenics est le leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour « Yeast Two-Hybrid ») et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique.

***

HYBRIGENICS est cotée sur Alternext de NYSE Euronext Paris

ISIN : FR0004153930

Mnémo : ALHYG

Hybrigenics

Rémi Delansorne

Directeur Général

Tél. : +33 (0)1 58 10 38 00

investors@hybrigenics.com

NewCap.

Communication financière

Axelle Vuillermet / Pierre Laurent

Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94

hybrigenics@newcap.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant