HYBRIGENICS : 4 M€ sur 3 ans suite à un accord de licence et de collaboration avec Servier

le
0

Hybrigenics signe un accord de licence

et de collaboration de recherche avec Servier

 ·      Versement de 4 millions d’euros sur 3 ans pour l’identification de nouvelles enzymes de dé-ubiquitination et pour le criblage de leurs inhibiteurs, en oncologie et dans d’autres domaines thérapeutiques

 ·      Des paiements additionnels sont d’ores et déjà prévus, liés à des jalons de succès de recherche et développement issus de la collaboration

Paris et Suresnes, 10 octobre 2011 - Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, et Servier, le premier groupe pharmaceutique privé français, annoncent aujourd’hui la signature d’un accord de licence et de collaboration de recherche dans le domaine des enzymes de dé-ubiquitination (DUBs) appliqué à l’oncologie, la neurologie, la psychiatrie, la rhumatologie, l’ophtalmologie, le diabète et aux maladies cardiovasculaires.

Dans le cadre de cette collaboration, Hybrigenics a pour mission d’identifier et de valider parmi les DUBs de nouvelles cibles pertinentes pour des applications dans ces aires thérapeutiques. Hybrigenics va également cribler des médicaments potentiels capables de moduler quatre cibles confidentielles déjà sélectionnées comme DUBs d’intérêt prioritaire pour cette collaboration. Servier fournira les composés à tester, développera les plus prometteurs et commercialisera les produits enregistrés. Les activités d’Hybrigenics peuvent aussi aboutir à la mise au point de tests de diagnostic « compagnon » nécessaires au développement et à l’utilisation de tels agents thérapeutiques.

Cet accord de licence et de collaboration prévoit le versement à Hybrigenics d’un paiement initial et de dotations de recherche pour un montant total de 4 millions d’euros sur 3 ans. En fonction de l’atteinte de succès prédéfinis de recherche, de développement et d’enregistrement, cet accord prévoit par ailleurs des versements complémentaires au profit d’Hybrigenics, à hauteur de 9,5 millions d’euros au total pour chacune des cibles aboutissant à la mise sur le marché d’un nouveau médicament, ainsi que des redevances sur les ventes de kits de diagnostic « compagnon ».

« La dimension de cette collaboration, dans des aires thérapeutiques variées, témoigne de la qualité de l’expertise, du savoir-faire et de la position pionnière d’Hybrigenics, à la pointe de la recherche dans le domaine des DUBs », commente Frédéric Colland, Directeur de la recherche chez Hybrigenics.

« L’inhibition des DUBs est une approche très innovante pour stimuler la dégradation de protéines intracellulaires spécifiques, avec un impact potentiel clair pour traiter le cancer et sans doute aussi de nombreuses autres maladies. Nous sommes très satisfaits d’initier une telle collaboration avec Hybrigenics, un des pionniers mondiaux dans le domaine », déclare Bernard Marchand, Directeur de la recherche du groupe Servier.

«Nous sommes impatients d’unir nos forces à celles de Servier pour découvrir des médicaments de rupture, premiers du genre à moduler cette nouvelle classe de cibles thérapeutiques. Notre propre recherche interne va désormais s’orienter vers l’exploration de l’importance potentielle des DUBs en dehors des champs thérapeutiques couverts par cet accord de licence et de collaboration », conclut Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics.

A propos des enzymes de déubiquitination (DUBs) et des protéases spécifiques de l’ubiquitine («ubiquitin-specific proteases », USPs)

Les molécules d’ubiquitine sont de petits peptides régulateurs intracellulaires qui, lorsqu’ils sont attachés aux protéines par des ligases, « étiquettent » ces protéines pour être détruites par le protéasome, présent dans chaque cellule vivante. Les DUBs sont capables de détacher les molécules d’ubiquitine des protéines, les préservant ainsi de la dégradation : les DUBs sont des enzymes de recyclage des protéines. La classe des USPs fait partie de la famille plus large des DUBs.

Depuis 2004, Hybrigenics a focalisé sa recherche interne sur les USPs impliquées dans le recyclage des onco-protéines, les protéines responsables de l’initiation ou de la progression du cancer. Inhiber ce type d’USPs aboutit à la dégradation forcée des onco-protéines, ce qui représente un mécanisme d’action anticancéreuse totalement nouveau. Hybrigenics a publié sur le sujet 16 articles originaux ou revues dans des journaux scientifiques à comité de lecture, et déposé cinq familles de demandes de brevets d’inhibiteurs d’USPs.

A propos de Servier

Servier est un groupe pharmaceutique privé français axé sur la recherche, dont le chiffre d’affaires a atteint 3,7 milliards d’euros en 2010. Servier investit 25% de ses revenus en R&D. Les domaines thérapeutiques couverts par les médicaments de Servier sont les maladies cardiovasculaires, métaboliques, neurologiques, psychiatriques et rhumatologiques et le cancer. Servier est présent dans 140 pays dans le monde et emploie plus de 20 000 collaborateurs. Pour davantage d’informations : www.servier.com

A propos d’Hybrigenics

Hybrigenics SA (www.hybrigenics.com) est une société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext (NYSE-Euronext) de Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre les maladies prolifératives, cancéreuses ou non-cancéreuses.

Le programme de développement clinique d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un agoniste des récepteurs de la vitamine D, dans le traitement de première ligne du cancer de la prostate hormono-réfractaire métastatique, en association avec le Taxotère®, chimiothérapie de référence dans cette indication. L’inécalcitol est aussi en développement pour le traitement par voie orale du psoriasis modéré à sévère.

Le programme de recherche d'Hybrigenics a exploré le rôle des enzymes appelées Ubiquitin-Specific Proteases (USP) dans la dégradation des onco-protéines et l'intérêt d’inhibiteurs d'USP brevetés dans différents types de cancer.

Hybrigenics Services SAS est une filiale à 100% d’Hybrigenics, leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour « Yeast Two-Hybrid ») et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique.

 

HYBRIGENICS est cotée sur Alternext de NYSE Euronext Paris

 

ISIN : FR0004153930

Mnémo : ALHYG


Hybrigenics

Rémi Delansorne

Directeur Général

Tél. : +33 (0)1 58 10 38 00

investors@hybrigenics.com

NewCap.

Communication financière

Axelle Vuillermet / Pierre Laurent

Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94

hybrigenics@newcap.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant