Hutchison offre 13,55 mds à Telefonica pour O2

le
0

(Actualisé avec précisions et contexte) par Julien Toyer et Denny Thomas MADRID/HONG KONG, 23 janvier (Reuters) - Le conglomérat hong-kongais Hutchison Whampoa 0013.HK a annoncé vendredi être entré en négociations exclusives avec l'espagnol Telefonica TEF.MC pour lui racheter O2, sa filiale de téléphonie mobile en Grande-Bretagne, pour un montant pouvant atteindre 10,25 milliards de livres (13,55 milliards d'euros). Le groupe de l'homme le plus riche d'Asie, Li Ka-shing, possède déjà le réseau Three Mobile, le plus petit réseau mobile en Grande-Bretagne, et le rachat du numéro deux à Telefonica en ferait le premier opérateur mobile du pays. Li Ka-shing a accepté de payer le prix indicatif de 9,25 milliards de livres sterling, selon des documents présentés à la Bourse de Hong Kong. Il ajoutera un milliard de livres supplémentaires si la nouvelle entité atteint certains objectifs en matière de flux de trésorerie. Le conglomérat est entré sur le marché européen des télécoms en 2000, mais les rendements de ces investissements ont été inférieurs au reste des activités de l'empire de Li Ka-shing, le poussant à injecter davantage de liquidités dans le secteur. Les négociations pour O2 interviennent deux semaines après l'annonce d'une restructuration en profondeur du groupe, qui sera scindé en deux sociétés cotées, avec d'un côté l'immobilier et de l'autre les télécommunications, les ports, les infrastructures et le reste. Cette restructuration va doper la force de frappe d'Hutchison d'environ sept milliards de dollars. MARCHÉ BRITANNIQUE EN PLEINE CONSOLIDATION Quatre opérateurs de téléphonie mobile et quatre fournisseurs de haut débit se partagent un marché britannique en pleine consolidation depuis que l'ex-monopole BT BT.L a annoncé l'an dernier son intention de reprendre pied dans le mobile 13 ans après l'avoir quitté. L'opération devrait attirer l'attention des autorités de la concurrence, mais la Commission européenne a déjà autorisé des opérations, notamment en Autriche et en Irlande, qui ont ramené le nombre d'opérateurs télécoms de quatre à trois. Le titre Hutchison a été brièvement suspendu avant l'annonce et a finalement terminé la journée sur un gain de 2,64% après reprise de sa cotation, tandis que l'indice de Hong Kong .HSI a pris 1,34%. A Madrid, l'action Telefonica gagne 2,5% dans les premiers échanges. En décembre, BT a engagé des négociations exclusives avec Orange ORAN.PA et Deutsche Telekom DTEGn.DE en vue d'acquérir leur coentreprise EE, qui est le principal opérateur mobile du pays. ID:nL6N0TZ3M6 BT avait auparavant contacté Telefonica pour discuter d'un éventuel rachat de O2, qui a été acquis par l'opérateur espagnol en 2006 et compte quelque 22 millions d'abonnés. Des sources avaient alors dit à Reuters que Hutchison attendait en coulisses pour reprendre celui dont BT ne voudrait pas entre EE et O2. En novembre, Telefonica avait fait savoir que le marché britannique était important mais qu'il avait pour priorité de réduire son endettement et d'assurer un dividende attrayant. Le groupe espagnol a par ailleurs besoin de cash en vue de possibles acquisitions au Brésil, son principal marché avec l'Espagne, où il investit massivement dans la construction d'un réseau de fibre optique. (Elzio Barreto, Bertrand Boucey et Juliette Rouillon pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant