Huntsman, la dernière chance d'un modéré

le
0
Les conseillers du candidat espèrent un rebond de leur champion dans le New Hampshire, terre de républicains modérés.

En Europe, Jon Huntsman passerait pour un candidat bien sous tous rapports: intelligent, charmeur, modéré dans ses propos, heureux en mariage, père de sept enfants, dont deux petites filles adoptées en Chine et en Inde. Cet homme de 51 ans, au casque de cheveux blancs soignés et aux manières pondérées a surtout de belles lettres de créance. Héritier d'un empire économique familial qui se compte en milliards, où il a acquis une expérience du secteur privé précieuse en période de crise, il a été gouverneur de l'Utah, État qu'il a très bien géré, à en croire le Wall Street Journal, qui a salué son programme économique comme «le meilleur» de tous ceux des candidats républicains.

Contrairement aux autres personnalités en lice, remarquablement ignorantes des réalités du monde, Huntsman a aussi une large expérience de la politique étrangère, notamment sur le dossier sans doute le plus crucial pour l'Amérique, celui des relations avec la Chine, puisqu'il a ét

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant