Hulot retrouve une «liberté absolue»

le
0
La question d'un éventuel rapprochement avec Jean-Louis Borloo est posée.

Ils ont bu le verre de l'amitié. C'était mardi soir, sur la péniche de son vieux complice Gérard Feldzer, amarrée non loin de l'Assemblée nationale. Soixante, peut-être quatre-vingts fidèles, étaient de la partie. Nicolas Hulot n'a pas fait de discours, mais a salué les uns, écouté les autres. Un convive décrit une ambiance conviviale. Son ami Allain Bougrain-Dubourg, de la Ligue pour la protection des oiseaux, a fait un saut. De même que la patronne des écolos, Cécile Duflot, qui, un peu plus tôt dans la journée, avait ressorti ses lunettes rouges de Lolita en forme de cœur. Certains ont voulu y voir un clin d'œil à celles portées par Eva Joly… «Notre candidate s'appelle désormais Eva, mais tu as toujours ta place parmi nous», lui a dit en substance la secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), qui prône le rassemblement des «hulotistes» et des «jolystes» pour 2012.

«Le message que les gens lui ont fait passer, c'est qu'il doit continuer 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant