Hulot, combien de divisions ?

le
0
Avant de se lancer, il a beaucoup hésité. On comprend pourquoi. Pas facile de passer du statut d'animateur sponsorisé par les industriels à celui de candidat écologiste à la présidentielle. Les Verts, dont il sollicite le soutien, ne lui feront aucun cadeau.


Le candidat. À bientôt 56 ans, Nicolas Hulot, l'éternel indécis, a tranché. L'écolo préféré des Français se lance en politique et met le cap sur 2012. (Bruno Charoy)

Abracadabrantesque. Nous sommes en janvier 2011. A Paris, les dirigeants d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) enragent des silences strauss- kahniens de l'animateur d'Ushuaïa. Mais pour ceux qui le croisent dans sa maison de Saint-Lunaire, en Bretagne, Nicolas Hulot semble à mille lieues des préoccupations de ses amis écologistes. Les primaires, la présidentielle, il n'y pense pas. Sa marotte du moment : la magie ! Concentré, appliqué, il répète des tours d'illusionniste, fait disparaître une pièce qui resurgit dans la poche d'une copine de Florence, sa femme. Le numéro est au point. Après tout, «pourquoi ne pas devenir magicien professionnel?» Très sérieusement, Nicolas Hulot, entre deux silences, soumet la question à ses visiteurs. Changer de vie, revêtir un nouveau déguisement, une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant