Huit sunnites abattus en public par l'EI dans le nord de l'Irak

le
5

BAGDAD, 14 septembre (Reuters) - Huit sunnites accusés de comploter contre l'Etat islamique (EI) ont été abattus en public ce week-end par le groupe djihadiste à Al Djoumassah, à 120 km au nord de Tikrit, a rapporté dimanche un témoin. Vendredi soir, des hommes de l'EI, le visage masqué, ont abattu un policier irakien qu'ils accusaient d'espionnage pour le compte du gouvernement de Bagdad et des peshmerga kurdes. Les habitants avaient été convoqués pour assister à cette "exécution". "Les hommes de l'EI nous ont dit que ce serait le sort de tous leurs opposants", a raconté le témoin. "Ils nous ont montré des CD et des photocopies de lettres censés prouver que leur victime travaillait pour les forces de sécurité." En représailles à la mort du policier, des inconnus ont ouvert le feu durant la nuit sur la maison d'un responsable local de l'EI. Samedi matin, des djihadistes sont arrivés dans le village à bord d'une dizaine de véhicules et, accompagnés de deux informateurs masqués, ont arrêté dix personnes soupçonnées d'être impliquées dans la fusillade de la nuit précédente. Le soir même, sept de ces "suspects", dont six parents du policier tué vendredi soir, étaient à leur tour abattus. (Saif Sameer et Ned Parker, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le dimanche 28 sept 2014 à 12:35

    Des hommes pieux qui appliquent à la lettre le Coran, la Parole de Dieu ...

  • mperonne le mercredi 17 sept 2014 à 13:03

    Ils sont encore en 1457 mais avec du matériel militaire de 2014 !!!!!! Dans leurs têtes ils ont 600 ans de retard!!!!!

  • bsdm le lundi 15 sept 2014 à 18:08

    Des fous ,des monstres des barbares !

  • 35924358 le dimanche 14 sept 2014 à 20:32

    Ça manque de condamnation de l'ONU et des pseudos associations humanitaires.

  • M3182284 le dimanche 14 sept 2014 à 17:41

    Une certitude: dieu n'est pas du côté de ces porcs faisandés.