Huit princesses émiraties condamnées pour traite d'humains en Belgique

le
0
    BRUXELLES, 23 juin (Reuters) - Huit princesses des Emirats 
arabes unis ont été condamnées vendredi par la justice belge 
pour traite d'êtres humains et traitement dégradant sur des 
femmes travaillant à leur service alors qu'elles séjournaient 
dans un palace de Bruxelles, a-t-on appris auprès de leur 
avocat. 
    Les huit prévenues, membres de la famille régnante des Al 
Nahyan, étaient poursuivies devant le tribunal correctionnel de 
Bruxelles pour des faits remontant à leur séjour à 2007-2008. 
Une de leurs domestiques avait réussi à s'enfuir et avait porté 
plainte devant la police belge. 
    Elles ont été condamnées à des peines de prison avec sursis 
et à des amendes de 165.000 euros, dont la moitié fait l'objet 
d'un sursis. 
    Elles ont en revanche été acquittées des charges plus graves 
de traitement inhumain. 
    Leur avocat, Stephen Monod, s'est dit satisfait que 
l'affaire soit enfin close. "La justice belge a traité de 
manière appropriée ce dossier qui avait généré beaucoup 
d'incompréhension", a ajouté le conseil des princesses 
émiraties. 
    Ses clientes n'ont pas assisté au procès. 
 
 (Charlotte Steenackers et Elizabeth Miles; Henri-Pierre André 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant