Huit présidents de régions LR-UDI demandent à Hollande de tenir ses engagements

le
0

Les huit présidents de région de la droite et du centre dénoncent le "bricolage gouvernemental" sur le financement de ces collectivités et demandent à François Hollande de leur permettre d'assurer leurs nouvelles missions économiques.

"Le financement des régions pour la reprise des compétences économiques des départements", à la suite de la réforme territoriale, est un enjeu majeur pour les PME et les collectivités régionales, soulignent-ils dans une lettre ouverte au chef de l'Etat diffusée sur le figaro.fr

Mais, selon les élus régionaux, "le peu que le gouvernement s'apprête à donner d'une main, il le reprend déjà de l'autre en continuant à faire des coupes claires dans les dotations aux régions". Les présidents de région dénoncent le "bricolage gouvernemental" et notamment le montant du mécanisme de compensation des dépenses économiques fixé à 450 millions d'euros, "alors que Manuel Valls avait validé un besoin de 600 millions pour 2017".

Selon eux, "le compte n'y est pas sur les engagements donnés aux régions pour qu'elles assurent leurs nouvelles missions économiques".

Les élus demandent à François Hollande de ne pas vider de son sens la réforme territoriale "qu'il a lui même initiée" et dans laquelle ils se disent prêts à s'engager, "mais à la condition que l'Etat tiennent ses propres engagements".

L'appel est signé par Xavier Bertrand (LR, Hauts-de-France), Christian Estrosi (LR, PACA), Hervé Morin (UDI, Normandie), Valérie Pécresse (LR, IDF), Bruno Retailleau (LR, Pays de la Loire), Philippe Richert (LR, Grand est), Didier Robert (LR, La Réunion) et Laurent Wauquiez (LR, Auvergne-Rhône-Alpes).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant