Huit militaires et 21 membres du PKK tués dans le Sud-Est turc

le , mis à jour à 11:36
0
 (Actualisé avec nouveau bilan et arrestations) 
    ISTANBUL, 13 mai (Reuters) - Vingt et un séparatistes du 
Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et huit membres des 
forces gouvernementales ont trouvé la mort vendredi dans le 
sud-est de la Turquie, annoncent l'armée et la presse.  
    Six des militaires et autant de membres du PKK ont été tués 
au combat, et deux autres soldats ont péri dans un accident 
d'hélicoptère dû à une avarie, précise l'état-major, ajoutant 
que les faits se sont produits dans la province d'Hakkari.  
    Quinze séparatistes ont par ailleurs trouvé la mort dans des 
affrontements dans la province de Sirnak, rapporte NTV, citant 
l'armée. Selon la chaîne, les bombardements turcs dans le nord 
de l'Irak ont par ailleurs fait 140 tués dans les rangs du PKK 
entre 29 avril et le 10 mai.  
    NTV annonce en outre l'arrestation de huit personnes dans le 
cadre de l'enquête sur l'attentat à la voiture piégée qui a fait 
sept blessés dont un civil, jeudi, près d'une base militaire 
d'Istanbul. Aucune revendication n'a été formulée.    
    Jeudi toujours, une déflagration survenue alors que des 
membres du PKK chargeaient des explosifs dans un camion a fait 
quatre morts et 17 blessés dans le district de Sarikamis, à 25 
km de Diyarbakir, première ville du Sud-Est turc, selon les 
autorités. 
    La Turquie s'est lancée en juillet dans une "guerre 
synchronisée" contre les djihadistes de Syrie et les 
séparatistes kurdes, malgré la trêve proclamée deux ans et demi 
plus tôt. Depuis, les violences se multiplient dans la région.  
     
 
 (Seda Sezer, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant