Huit islamistes présumés tués par l'armée en Algérie

le
0

ALGER, 12 octobre (Reuters) - Huit islamistes présumés ont été tués vendredi et samedi par l'armée algérienne dans la région de Bouira, à l'est d'Alger, où un guide de montagne français a été enlevé et tué le mois dernier par des djihadistes. Trois militants présumés ont été tués vendredi, puis cinq autres samedi près du mont El Mokrani, au sud de Lakhdaria, rapporte dimanche l'agence de presse algérienne APS qui cite une source proche des services de sécurité. APS ne précise pas à quel groupe appartenaient ces militants. L'opération a permis aux militaires de récupérer deux fusils d'assaut de type Kalachnikov, un pistolet automatique et une importante quantité de munitions, poursuit l'agence. Les montagnes de Kabylie servent de refuge à des membres d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du groupe dissident des "Soldats du califat", récemment créé et qui a prêté allégeance à l'Etat islamique (EI) d'Abou Bakr al Baghdadi. L'un des islamistes tués ce week-end était le commandant de la brigade Farouk, l'une des plus puissantes unités d'Aqmi dans la région, a précisé à Reuters une source sécuritaire. Les "Soldats du califat" ont revendiqué l'enlèvement et l'assassinat fin septembre du guide de montagne français Hervé Gourdel. ID:nL6N0RP43X (Lamine Chikhi, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant