Huit gardes à vue levées pour l'attentat de Nice

le
0
GARDES À VUE LEVÉES POUR 8 PERSONNES DANS L'ENQUÊTE SUR NICE
GARDES À VUE LEVÉES POUR 8 PERSONNES DANS L'ENQUÊTE SUR NICE

PARIS (Reuters) - Les gardes à vue des huit personnes interpellées mardi à Nice et dans ses alentours dans l'entourage de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, qui a tué 86 personnes le 14 juillet dernier à Nice, ont été levées, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Dans un premier temps, trois de ces huit hommes, tous de nationalité tunisienne, ont été remis en liberté mais placés en centre de rétention administrative parce qu'ils étaient en situation irrégulière.

La garde à vue des cinq derniers s'est achevée jeudi en fin de journée.

Ces interpellations n'étaient pas cruciales pour l'enquête et constituaient plutôt de la "fermeture de porte", avait précisé une source judiciaire après leur interpellation.

Le 14 juillet dernier, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, a foncé au volant d'un poids lourd sur la foule venue assister au feu d'artifice sur la promenade des Anglais.

Cette attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), semble avoir été "mûrie" pendant plusieurs mois par l'assaillant, qui a bénéficié de "soutiens" et de "complicités", a indiqué cet été le procureur de Paris.

Six personnes ont été mises en examen dans le cadre de cette enquête.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant