Huit civils tués dans des frappes aériennes au Yémen-médecin

le
0

ADEN, Yémen, 12 avril (Reuters) - Les frappes aériennes de la coalition internationale menée par l'Arabie saoudite au Yémen ont tué huit civils dimanche dans la ville de Taiz, dans le centre du pays, apprend-on de source médicale. Les bombardements visaient un site tenu par des militaires restés fidèles à l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, qui ont rejoint les Houthis chiites alliés à l'Iran contre les milices du sud du pays, explique-t-on. Selon les Nations unies, le conflit au Yémen, qui a vu les Houthis s'emparer de la capitale Sanaa en septembre dernier, a fait quelque 600 morts, 2.200 blessés et 100.000 déplacés. Selon un communiqué du ministère saoudien de la Défense, plus de 500 combattants Houthis ont été tués dans les affrontements à la frontière entre le Yémen et l'Arabie saoudite depuis le début du conflit. (Mohammed Moukhachaf; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant