Huit ans après l'incendie meurtrier, le procès de l'hôtel Paris-Opéra s'ouvre

le
1
L'incendie, en plein Paris, d'un hôtel en avril 2005 avait entraîné la mort de 24 personnes, principalement des sans-papiers hébergés là en urgence.

Ils seront quatre, jeudi après-midi, devant le tribunal correctionnel de Paris, à comparaître suite à l'incendie de l'hôtel Paris-Opéra, dans le IXe arrondissement de Paris, une nuit d'avril 2005. Un drame resté dans les mémoires pour sa violence et son lourd bilan: 24 morts, une cinquantaine de blessés. Huit ans après, ce procès très attendu tentera, jusqu'au 22 novembre, de faire la lumière sur cette affaire qui résulte, à en croire les conclusions de l'instruction, d'une conjonction de négligences.

Une «scène de guerre»

L'hôtel Paris-Opéra, un immeuble de 6 étages au 76 rue de Provence, derrière les Galeries Lafayette, s'est embrasé aux alentours d'1 h10 du matin, dans la nuit du 14 au 15 avril 2005. Entre ses murs, 7 touristes, et plus de soixante-dix personnes placées là par le Samu Social, des ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M608962 le jeudi 14 nov 2013 à 08:57

    sans papier , n'auraient pas du être la , aurait couté moins cher de les rac compagner chez eux ,et beaucoup moins de problème(s) pour les Français de sou che