Huit à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Echirolles

le
1
HUIT À 20 ANS DE RÉCLUSION POUR LE LYNCHAGE D'ECHIROLLES
HUIT À 20 ANS DE RÉCLUSION POUR LE LYNCHAGE D'ECHIROLLES

PARIS (Reuters) - Dix personnes ont été condamnées samedi à des peines allant de huit à 20 ans de réclusion criminelle pour le lynchage, en 2012 à Echirolles (Isère), de Kevin et Sofiane, deux jeunes de 21 et 22 ans, a-t-on appris auprès d'un avocat des parties civiles.

Deux autres accusés ont été acquittés, a précisé Me Hafida El Ali, qui représentait l'ensemble des familles des victimes.

Parmi les condamnés, deux hommes, mineurs au moment des faits, ont écopé de douze ans de prison.

"On espère que le parquet fera appel", a dit Me Hafida El Ali à Reuters. "Les parties civiles considèrent aujourd'hui que justice n'a pas été faite."

L'avocate regrette notamment l'un des deux acquittements, en faveur d'un accusé qu'elle considère comme "le meneur des troupes".

Elle déplore en outre la peine de huit ans de réclusion prononcée à l'encontre d'un autre accusé, sorti de détention trois jours avant les faits et perçu par les parties civiles comme étant à l'origine de "l'expédition punitive".

L'ambiance était extrêmement tendue au moment de la lecture du verdict, certains accusés échangeant des noms d'oiseaux, d'autres insultant le président, raconte l'avocate. Les gendarmes ont dû intervenir dans le box des accusés pour rétablir le calme, et l'audience a été suspendue, précise-t-elle.

Pendant le procès, qui s'est tenu à huis clos devant la cour d'assises de l'Isère, un seul des douze accusés a reconnu avoir porté un coup de bouteille sur la tête d'une des victimes. Les autres ont nié toute implication dans la mort des deux jeunes, deux d'entre eux niant même avoir été présent sur les lieux du crime.

Les deux victimes, un étudiant en master et son ami d'enfance, résidents du quartier des Granges à Echirolles, n'étaient pas connus des services de police ni de la justice.

(Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 il y a 12 mois

    Bravo à notre justice souveraine et sereine mais tellement incompétente et laxiste.Comment peut-on acquitter deux voyous sur douze alors qu'ils étaient tous présents au moment de ce lynchage.Imaginer les parents des victimes. Quelle honte, car au final ils bénéficieront de remise de peine pour bonne conduite et pour le reste chacun jugera que notre sécurité tient à un fil