Huit à 15 ans de réclusion pour les violeurs de Julie en 2009

le
0
Huit à 15 ans de réclusion pour les violeurs de Julie en 2009
Huit à 15 ans de réclusion pour les violeurs de Julie en 2009

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - La cour d'assises de Haute-Garonne a condamné vendredi trois ressortissants turcs à des peines de huit à 15 ans de réclusion criminelle pour le viol de Julie, une adolescente fugueuse qui avait disparu d'un camping près de Perpignan en août 2009.

L'avocat général avait requis une peine non inférieure à 14 ans de réclusion pour les trois hommes, âgés de 22 à 37 ans.

Julie D., 14 ans au moment des faits, s'était enfuie d'un camping situé à Elne, dans les Pyrénées-Orientales, où elle était en vacances avec ses grands-parents, et avait été retrouvée en train d'errer dans les rues de Toulouse six jours plus tard, visiblement choquée.

Entre-temps, sa route avait croisé celle d'Ishak Guler, 19 ans à l'époque, de son ami Selman Varkan (22 ans) et du cousin de ce dernier, Selcuk Ozcan (34 ans), qu'elle a accusés de viols.

Les trois jeunes hommes, des Turcs d'origine kurde, ont reconnu avoir eu des relations sexuelles avec l'adolescente mais ont plaidé tout au long du procès qu'elles étaient consenties.

Le plus jeune a été condamné à 15 ans de réclusion pour viol sur mineur et complicité de viols. Selman Varkan purgera une peine de 13 ans de prison et Selcuk Ozcan huit ans.

Juste après le verdict, Julie a fondu en larmes cependant qu'Ishak Guler, le plus lourdement condamné, devait être maîtrisé par ses gardiens à la suite d'un mouvement de colère dans la pièce attenante à la salle d'audience.

"Julie va pouvoir repartir d'un bon pied", a réagi son grand-père Jean Gricourt. "Elle va avoir ses 17 ans dimanche, ça va la libérer d'un gros poids. Ça lui pesait dans la tête, elle a hésité jusqu'au dernier moment à venir au procès."

"PEINE DÉMESURÉE"

Pour l'avocate de Julie, Me Marie-Hélène Pibouleau, ce verdict est un "soulagement".

"C'est important qu'ils soient condamnés et lourdement condamnés", a-t-elle déclaré. "J'ai expliqué à Julie que c'étaient des peines très importantes (...). C'est peut-être de nature à lui permettre d'évoluer, de tourner la page, de trouver une renaissance."

Une quatrième personne présente sur le banc des accusés, une prostituée bulgare aujourd'hui âgée de 31 ans et qui avait hébergé Julie à la demande de l'un des accusés, a été condamnée à cinq ans de prison avec sursis pour complicité.

Velichka Naydenova comparaissait libre sous contrôle judiciaire après avoir effectué six mois de détention provisoire. Le ministère public avait requis sa condamnation à trois ans de prison dont six mois fermes.

Julie, très marquée par le décès de son père, s'était enfuie du camping avec l'aide d'un homme à qui elle avait fait part de ses envies de fugue.

La jeune fille originaire du Pas-de-Calais avait été ensuite abandonnée par ce dernier dans les rues de Toulouse, où elle avait erré une journée avant de rencontrer Ishak Guler et de subir plusieurs viols au cours des trois jours suivants.

"Je ne comprend pas le verdict et la hauteur des peines", a réagi Me Alexandre Martin, avocat de Selman Varkan.

"C'est un jugement de morale et non un jugement de droit. La peine de 13 ans me paraît démesurée au vu de la jeunesse de mon client et de l'absence d'antécédents", a-t-il déclaré à la presse, ajoutant qu'"a priori" les deux accusés les plus lourdement condamnés devraient faire appel.

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant