Huile de palme : la Malaisie en quête de respectabilité

le
0
Deuxième producteur mondial d'huile de palme, avec 10 millions de tonnes par an, la Malaisie envisage de lancer un label «vert», afin d'atténuer les critiques d'ONG qui accusent l'ingrédient d'entraîner la déforestation.

Soucieuse d'être irréprochable, la Malaisie - deuxième producteur mondial avec 10 millions de tonnes par an, derrière l'Indonésie - lancera d'ici l'an prochain un label «vert». Un moyen pour ce pays d'atténuer les critiques d'ONG qui accusent l'huile de palme d'entraîner la déforestation. Mais aussi de mettre un terme au sentiment «anti-huile de palme» répondu sur les marchés européen et américain.

Cet ingrédient, qui offre un rendement à l'hectare dix fois supérieur à celui du soja, est de plus en plus utilisé par les industriels de l'agroalimentaire dans la fabrication de biscuits, pâtes à tarte et confiseries à base de chocolat mais aussi dans la confection de savons et autres maquillages. Ses détracteurs reprochent aussi à l'huile de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant