Huckabee de nouveau candidat à la primaire républicaine aux USA

le , mis à jour à 18:43
0

(Précisions, déclarations) HOPE, Arkansas, 5 mai (Reuters) - L'ex-gouverneur de l'Arkansas Mike Huckabee a annoncé mardi qu'il se portait à son tour candidat à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle de 2016 aux Etats-Unis. Huit ans après une première tentative, cet ancien pasteur et ex-animateur de la chaîne de télévision Fox News devrait surtout rallier les chrétiens conservateurs de la droite américaine. Annonçant sa candidature à l'investiture du "Grand Old Party" dans un discours très offensif à Hope, sa ville natale et celle de Bill Clinton, il a promis de consacrer tous ses efforts à améliorer le sort des classes moyennes. En matière de politique étrangère, il s'est prononcé pour une stratégie offensive contre l'Etat islamique. "Nous allons nous occuper des djihadistes comme nous nous occupons des serpents mortels", a-t-il lancé. Il a promis à Israël le soutien indéfectible des Etats-Unis et, à propos des négociations sur le nucléaire iranien, il a prédit que "l'enfer gèlera" avant que Téhéran puisse se doter de l'arme atomique. Selon les sondages, le soutien à la candidature de Mike Huckabee dans les rangs républicains est inférieur à 10%. D'autres figures du Parti républicain chassent sur les mêmes terres et les politologues estiment qu'il aura du mal à rééditer sa performance des primaires de 2008, qu'il avait entamées par une victoire surprise dans les caucus de l'Iowa avant qu'une série de revers ne viennent enterrer ses espoirs. L'ancien gouverneur vient s'ajouter à une liste déjà longue de candidats déclarés à la succession du démocrate Barack Obama, dont le sénateur très conservateur du Texas Ted Cruz, le sénateur libertarien du Kentucky Rand Paul et le sénateur de Floride Marco Rubio. L'ancienne directrice générale du groupe informatique Hewlett-Packard Carly Fiorina et Ben Carson, chirurgien retraité et membre de la communauté afro-américaine, sont également officiellement en lice depuis lundi. Jeb Bush, l'ex-gouverneur de Floride, fils et frère d'anciens présidents républicains, Scott Walker, le gouverneur conservateur du Wisconsin, Rick Santorum, un des favoris de la droite chrétienne et ancien sénateur de Pennsylvanie, de même que le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, pourraient les imiter dans un proche avenir. Dans le camp démocrate, Hillary Clinton, qui s'est officiellement lancée dans la course, semble assurée à ce stade d'obtenir l'investiture de son parti. (Steve Barnes; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant