Hubert Fournier revient sur son éviction

le
0

Invité sur beIN Sports ce dimanche soir, Hubert Fournier est revenu sur son éviction de Lyon en décembre dernier. L'ancien coach de l'OL a également fait un appel du pied aux dirigeants de l'OM, au cas où ils chercheraient un entraîneur dans les semaines à venir...

Hubert Fournier est un entraîneur au chômage depuis un peu plus de trois mois. La veille de Noël, l’ancien entraîneur lyonnais avait été démis de ses fonctions après une première partie de saison calamiteuse des coéquipiers de Maxime Gonalons. Depuis, Bruno Genesio a redressé la barre et l’OL est de nouveau à la lutte pour la deuxième place. « Il y a l’effectif pour accrocher la deuxième place », estime Hubert Fournier, qui était invité sur beIN Sports ce dimanche soir pour commenter la fin de son aventure dans le Rhône.

« Il y a beaucoup de pression sur l’entraîneur »

« J’ai des regrets bien sûr. Le but n’était pas de s’arrêter en milieu de saison », raconte l’ancien défenseur, qui estime que la défaite contre La Gantoise en Ligue des Champions a sans doute été celle de trop le concernant. « La défaite à La Gantoise a pesé parce qu’elle a arrêté notre aventure en Ligue des Champions. Cela fragilise tout le monde, notamment l’entraîneur et ça a sans doute été un tournant dans mon éviction. On le sent venir parce qu’il y a cette élimination, on voit que le groupe se pose des questions, donc oui, on le sent venir. Et puis ce sont des clubs où il y a une obligation de résultat. Quand ce n’est pas le cas il y a beaucoup de pression sur l’entraîneur », reconnaît celui qui a également entraîné Reims pendant cinq ans.

« Ghezzal ne faisait pas partie de mes options »

Il y a quelques semaines, Jean-Michel Aulas avait expliqué que le vestiaire n’adhérait plus au management d’Hubert Fournier. Un constat qui laisse l’intéressé sceptique. « Certains joueurs peut-être, parce qu’ils jouaient moins bien ou qu’ils ne jouaient pas, et c’était plus facile de tout mettre sur le dos de l’entraîneur. Mais pas la totalité du groupe, ce serait trop simple de raisonner comme ça. » Depuis le début de l’année, l’homme fort de l’OL se nomme Rachid Ghezzal. Un élément très peu utilisé par l’ancien coach lyonnais. « Je suis content que Rachid réussisse aujourd’hui. C’est un gentil garçon. Je ne l’avais pas assez fait jouer à ses yeux, je comprends sa déception. Il ne faisait pas partie de mes options mais il a montré du caractère et est devenu un joueur important du dispositif lyonnais », a réagi Fournier à ce sujet.

« L’OM, c’est un club qui donne envie »

Et au moment de commenter la défaite de Marseille à Bastia, Hubert Fournier a fait un appel du pied aux dirigeants de l’OM, qui pourraient réfléchir à un changement d’entraîneur tant l’avenir de Michel semble ne plus tenir qu’à un fil. « C’est un club qui donne envie, c’est un club où le football est vécu avec passion donc forcément ça donne envie, a souri Fournier. Vu la tête de Michel, on voit qu’il y a des moments pas faciles, mais à Lyon aussi il y a eu des moments compliqués. J’espère rebondir le plus rapidement possible, car ce métier c’est ce que j’aime. En France ou à l’étranger, tant que le projet est intéressant. » Et avec Marseille, Bordeaux voire Nantes, le marché des entraîneurs pourrait être très ouvert cet été en Ligue 1.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant