Hubert Fournier doit-il revoir sa communication ?

le
0
Hubert Fournier doit-il revoir sa communication ?
Hubert Fournier doit-il revoir sa communication ?

Un coup de pression sur Tolisso, des critiques à peine voilées de Lacazette, un soutien très timide à Mapou Yanga-M'Biwa... Depuis juillet, Hubert Fournier n'a pas été tendre avec ses hommes, au point que l'on parle d'échanges de plus en plus tendues à Tola Vologe. Des professionnels en communication des dirigeants décryptent la méthode Fournier.

Depuis le début de saison, l'atmosphère à Lyon semble tendue. La faute à des résultats en dents de scie, mais aussi à un relationnel entre Hubert Fournier et ses joueurs qui tend à se détériorer. Il faut dire que depuis juillet, le technicien n'a pas ménagé ses joueurs comme Alexandre Lacazette, notamment après son penalty manqué contre La Gantoise en Ligue des champions. Plus récemment, il a rappelé à Corentin Tolisso qu'il y avait des joueurs de son âge qui savait déjà - contrairement à lui - enchaîner les performances de haut niveau. Des techniques de communication qui laissent incrédules certains spécialistes comme Patrick Chanceaulne, ancien joueur professionnel à Bordeaux, et désormais consultant en comportement managérial : " Quand Fournier met la pression sur Corentin Tolisso, il y a plusieurs soucis. Déjà, le fait de le comparer à autrui, c'est une micro-violence verbale. Cela implique un jugement négatif. Comme de sous-entendre "tu es mauvais", cela crée une distance entre le joueur et l'entraîneur. Dire à Tolisso que d'autres sont meilleurs dans d'autres clubs, cela pousse le joueur à n'entendre qu'une seule info : il est mauvais. " Et non pas à lui faire croire en son potentiel, ce que l'ancien entraîneur de Reims espérait probablement. Mais pour Patrick Chanceaulne, la plus grosse boulette de Fournier est liée à ses commentaires sur le penalty manqué d'Alexandre Lacazette, en ouverture de la Ligue des champions : " La règle d'or, c'est de ne pas citer ni sous-entendre un joueur en conférence de presse sans l'avoir prévenu en amont. Il découvre les propos en direct, c'est terrible ", assure le spécialiste pour qui, si l'entraîneur " n'a pas eu le temps de parler au joueur, alors il ne doit pas le mentionner, même indirectement ". Sauf éventuellement pour le féliciter, " mais même là, c'est sensible, car féliciter un joueur peut froisser le reste du groupe ". Un dirigeant, c'est avant tout un connaisseur en psychologie.

Laurent Philibert : " Les entraîneurs devraient maîtriser l'art du langage "


Hubert Fournier a-t-il conscience des dégâts générés par sa communication ? Pour Laurent Philibert, directeur pédagogie du cabinet de conseil en communication des dirigeants personnalités, il y a plusieurs hypothèses. " C'est peut-être une problématique…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant