Huawei tourne le dos au marché américain

le
0
L'équipementier en télécommunications chinois, no 3 mondial des mobiles, est bloqué pour raison de sécurité d'État.

Huawei jette l'éponge. Après les rebuffades répétées du Congrès américain, le second équipementier de télécommunications mondial tourne le dos à Washington, comme l'avait laissé entendre Ken Hu, le PDG du groupe, dans nos colonnes (lire nos éditions du 17 avril). «Nous ne nous intéressons plus au marché américain», a ainsi assuré mardi Eric Xu, vice-président exécutif de la société, à l'occasion du sommet des analystes, organisé par la société à son siège de Shenzhen, dans le sud de la Chine.

Un petit pavé lancé dans la mare du Capitole, où le géant chinois compte de nombreux détracteurs. Encore le mois dernier, le troisième opérateur mobile américain, Sprint Nextel et son partenaire le japonais Softbank, ont dû préciser au comité de renseignement de la Chambre des représentants, qu'ils n'utiliseraient aucun matériel Huawei. Ce même comité...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant