Huawei: l'espionnage n'a pas de fins économiques, assure Obama

le
0
Huawei: l'espionnage n'a pas de fins économiques, assure Obama
Huawei: l'espionnage n'a pas de fins économiques, assure Obama

Le président Barack Obama a assuré lundi à son homologue Xi Jinping que le gouvernement des Etats-Unis n'avait pas recours à l'espionnage économique, après des révélations sur des intrusions dans les réseaux du groupe chinois Huawei, selon la Maison-Blanche.M. Obama a dit à M. Xi que "les Etats-Unis n'espionnent pas pour s'assurer un avantage économique", a déclaré le conseiller adjoint de sécurité nationale de M. Obama, Ben Rhodes, lors d'un point de presse à La Haye où les deux dirigeants se sont entretenus en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire.Plus tôt lundi, le gouvernement chinois avait demandé aux autorités américaines de s'expliquer après des informations de presse faisant état d'intrusions par l'agence américaine de sécurité NSA dans les réseaux de Huawei, géant chinois des télécoms.Selon le New York Times (NYT) et le Spiegel, la NSA aurait accédé durant des années aux archives des courriels de Huawei, à des documents internes de communication entre des dirigeants de la société, ainsi qu'aux codes secrets de produits de l'entreprise.Les articles des deux médias étaient basés sur des documents fournis par l'ancien consultant de la NSA Edward Snowden.Interrogé sur cette controverse, la dernière en date à opposer Pékin et Washington dans le domaine de la cybersécurité, M. Rhodes a reconnu que M. Xi avait évoqué le sujet face à son homologue lors de leurs discussions lundi midi à La Haye."Ce que le président Obama lui a répondu, très clairement, c'est que les Etats-Unis n'espionnent pas pour s'assurer un avantage économique, nous ne partageons pas des renseignements avec nos entreprises", a affirmé le conseiller américain."Les Etats-Unis ou la Chine mènent des activités de renseignement dans des dossiers de sécurité nationale, mais il y a une différence claire et nette, de notre point de vue, entre des activités de renseignement qui ont un objectif de sécurité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant