HSH s'entend avec la CE sur sa restructuration

le
0

FRANCFORT/BRUXELLES, 19 octobre (Reuters) - HSH Nordbank HSH.UL a conclu un accord de restructuration avec la Commission européenne qui permettra à l'établissement régional allemand de se défausser de 6,2 milliards d'euros d'actifs, surtout des prêts maritimes non performants, dans une structure de défaisance créée par ses actionnaires publics. Les Länder du Schleswig-Holstein et de Hambourg, qui avaient renfloué la banque lors de la crise financière, auront deux ans pour la privatiser, ont dit lundi HSH et l'exécutif européen, dont la décision définitive doit être rendue au premier semestre 2016. Ce faisant, la banque doit éviter de mettre la clé sous la porte, ainsi que 2.500 salariés à la rue. Le délai de privatisation pourra être prolongé de six mois et les deux Länder pourront conserver une participation de 25% à l'issue de la procédure. HSH est la dernière banque allemande en date à passer un compromis sur sa restructuration. Alors que d'autres établissements, à l'exception de la faillie WestLB, se sont redressés après avoir frôlé la faillite dans le sillage de celle de Lehman Brothers en 2008, HSH peine toujours à redevenir rentable. La Commission européenne exige des banques qui bénéficient d'une aide publique qu'elles entreprennent une restructuration de grande ampleur et qu'elles assainissent leur bilan. La banque cèdera par ailleurs deux autres milliards d'euros d'actifs sur le marché. Ces initiatives réduiront de moitié les 15 milliards d'euros d'actifs douteux figurant encore au bilan de la banque. (Arno Schütze, Jan Schwartz, Foo Yun Chee et Philip Blenkinsop, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant