HSBC voit son bénéfice amputé par des provisions

le
0

LONDRES (Reuters) - HSBC a publié lundi des résultats en hausse mais amputés par des provisions pour une affaire de blanchiment d'argent et des compensations pour la vente forcée de produits d'assurance au Royaume-Uni.

La première banque britannique a provisionné 800 millions de dollars supplémentaires pour couvrir une éventuelle amende des autorités américaines qui enquêtent sur des violations de contrôles contre le blanchiment d'argent au Mexique. En juillet, elle avait déjà provisionné 700 millions de dollars pour y faire face.

Dans son communiqué de résultats, HSBC indique que l'enquête se poursuit et que le règlement final pourrait impliquer des procédures au civil et au pénal. Elle ajoute qu'il existe un degré élevé d'incertitudes quant au coût final et qu'il est possible que le montant soit plus élevé qu'attendu.

Les comptes trimestriels sont également impactés par une charge de 353 millions de dollars liée au scandale des ventes forcées de produits d'assurance par les banques britanniques à leurs clients qui contractaient des crédits.

Grâce à une forte baisse des créances douteuses, le bénéfice avant impôt - hors effets de cessions et variations de la valeur de la dette - a néanmoins plus que doublé à cinq milliards de dollars sur la période juillet-septembre, contre 2,2 milliards (chiffre révisé) un an plus tôt.

A la Bourse de Londres, l'action HSBC perd 1,53% à 616,5 pence en réaction à ces annonces, après un plus bas à 609 pence.

Steve Slater et Matt Scuffham, Véronique Tison pour le service français, édité par Catherine Monin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant