HSBC verse 470 millions de dollars pour régler un litige

le
1
HSBC VERSE 470 MILLIONS DE DOLLARS POUR RÉGLER UN LITIGE AVEC LES AUTORITÉS AMÉRICAINES
HSBC VERSE 470 MILLIONS DE DOLLARS POUR RÉGLER UN LITIGE AVEC LES AUTORITÉS AMÉRICAINES

WASHINGTON (Reuters) - HSBC va verser 470 millions de dollars (422 millions d'euros) pour régler des procédures lancées par différentes autorités américaines, qui accusaient la banque britannique de pratiques abusives en matière de saisies immobilières.

Le département de la Justice, un des plaignants avec le Bureau de protection financière des consommateurs, le département du Logement et du Développement urbain ainsi que 49 Etats et le District de Columbia, précise que, sur le total, 370 millions iront aux consommateurs, via, par exemple, la réduction du principal des prêts immobiliers.

Les 100 millions restants seront partagés entre l'Etat fédéral et un pot commun des Etats.

"Nous sommes heureux d'avoir conclu cet accord et pensons qu'il s'agit d'une issue positive, en faveur des propriétaires de logements américains et du marché immobilier américain", a déclaré Kathy Madison, directeur générale de HSBC Finance Corporation.

L'accord passé entre HSBC et les autorités américaines est similaire à l'accord national, conclu en 2012, entre Washington et les cinq plus grandes américaines.

Cet accord était survenu dans la foulée de la crise immobilière et financière de 2007-2009, qui avaient vu nombre de personnes perdre leur logement dans des procédures de saisie.

(Sarah N. Lynch, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • COOLDY11 il y a 10 mois

    Je serais curieux de connaitre le coût des litiges (par rapport au bénéfices) des banques ; et le coût total de ces litiges versé par ces mêmes banques. Il serait peut être temps d'augmenter les amendes, car même si elles paraissent énormes, elles ne sont pas suffisante pour motiver les banques à jouer dans les règles. A croire qu'une banque ne peut pas faire de bénéfices sans contourner le règlement