HSBC verse 1,575 milliard de dollars pour l'affaire Household

le
0
HSBC PAYE POUR METTRE FIN À UNE ACTION EN NOM COLLECTIF DANS L'AFFAIRE HOUSEHOLD
HSBC PAYE POUR METTRE FIN À UNE ACTION EN NOM COLLECTIF DANS L'AFFAIRE HOUSEHOLD

(Reuters) - Une filiale de HSBC Holdings a annoncé jeudi qu'elle verserait 1,575 milliard de dollars (1,402 milliard d'euros) pour mettre fin à une action en nom collectif qui visait depuis 14 ans la société américaine de crédit à la consommation Household International, acquise par la banque britannique en 2003.

Dans un communiqué, HSBC Finance Corp précise que cet arrangement, qui doit encore recevoir l'aval de la justice, l'amènera à comptabiliser une charge avant impôt d'environ 585 millions de dollars au titre du deuxième trimestre.

Ce faisant, la filiale s'évite un deuxième procès dans cette affaire où elle risquait d'être condamnée à verser jusqu'à 3,6 milliards de dollars pour dédommager les plaignants.

"Nous sommes heureux de mettre fin à cette affaire vieille de 14 ans qui est basée sur des faits qui se sont produits avant l'acquisition de Household par HSBC", a déclaré Rob Sherman, porte-parole de HSBC, dans un communiqué.

Les plaignants, anciens actionnaires de Household, accusaient depuis 2002 cette dernière d'avoir artificiellement gonflé son cours de Bourse en dissimulant ses mauvaises pratiques et la piètre qualité de son portefeuille de prêts.

En octobre 2013, les actionnaires avaient obtenu une condamnation de HSBC à une amende de 2,56 milliards de dollars mais une cour d'appel fédérale avait annulé ce jugement en mai 2015 et ordonné un nouveau procès.

L'acquisition de Household pour 14,2 milliards de dollars s'était révélée une mauvaise affaire pour HSBC qui s'est retrouvée confrontée à une montagne de créances douteuses et s'est depuis largement désengagée du segment du crédit à la consommation aux Etats-Unis.

(Jonathan Stempel, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant