HSBC sort du Brésil et profite du boom à Hong Kong

le , mis à jour à 13:32
0

* Bénéfice semestriel de $13,6 mds, meilleur que prévu * Cession des opérations brésiliennes pour $5,2 mds * L'activité tirée par Hong Kong et les marchés chinois * Provisions pour litiges portées à $1,3 md * Le titre près d'un plus haut d'un mois à Londres (Actualisé avec citations du DG, provision pour la filiale suisse, cours de Bourse) par Lawrence White et Steve Slater HONG KONG, 3 août (Reuters) - HSBC Holdings HSBA.L a publié lundi un bénéfice semestriel en hausse de 10% et meilleur qu'attendu, à la faveur de solides performances à Hong Kong, et a annoncé la vente de ses opérations brésliennes pour 5,2 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros). La première banque européenne vend ses filiales HSBC Bank Brasil SA Banco Múltiplo et HSBC Serviços e Participações à Banco Bradesco BBDC4.SA pour 17,6 milliards de reais, un montant bien plus élevé que ce qui était attendu. ID:nL5N10E0DB Le directeur général Stuart Gulliver avait annoncé en juin un recentrage de la banque sur ses activités et marchés les plus rentables, ainsi qu'un programme de réduction des coûts. En tout, 50.000 personnes seront concernées, soit un cinquième des effectifs. ID:nL5N0YV0BW La banque cherche aussi à céder ses opérations en Turquie et, selon des sources citées par Reuters, c'est ING ING.AS , la banque néerlandaise, qui devrait emporter le morceau pour 700 à 750 millions de dollars. ID:nL8N0ZI2LY Sur les six premiers mois de l'année, HSBC a dégagé un bénéfice avant impôts de 13,6 milliards de dollars (12,4 milliards d'euros), contre 12,3 milliards un an plus tôt et à comparer à un consensus de 12,5 milliards établi par ses soins. La banque a précisé que ses profits avaient été tirés par ses activités à Hong Kong, où les particuliers ont massivement investi en profitant du système Stock Connect mis en place entre les Bourses de Hong Kong et de Shanghai. Confronté à un ralentissement de sa croissance au Brésil mais aussi en Europe et aux Etats-Unis, HSBC réalise une part de plus en plus importante de ses bénéfices dans l'ex-colonie britannique, son ancien siège où la banque songe à se réimplanter pour échapper également à une réglementation de plus en plus stricte pour le secteur au Royaume-Uni. Une décision sur le sujet pourrait être annoncée en fin d'année. Après le boom du marché boursier chinois pendant les premiers mois de l'année, le retour de flamme survenu en juin risque toutefois de peser sur les performances de HSBC au deuxième semestre. LES COÛTS EN HAUSSE DE 7% La banque a dit avoir enregistré une performance "satisfaisante" en juillet mais le président Douglas Flint a évoqué un environnement bancaire toujours "difficile" et un environnement économique qui reste particulièrement incertain en Chine et dans la zone euro. Stuart Gulliver s'est dit "raisonnablement confiant" dans la croissance chinoise qui, selon lui, devrait atteindre 7% ou 7,1% sur l'ensemble de l'année, mais il a reconnu que le mini-krach du marché boursier entraînerait une hausse des créances douteuses. L'Asie représente désormais les deux tiers des bénéfices de HSBC. HSBC a par ailleurs annoncé avoir accru à 1,3 milliard de dollars, contre 550 millions précédemment, ses provisions pour litiges afin de couvrir des pénalités éventuelles dans les enquêtes en cours sur des accusations de manipulation des marchés des change. Le groupe a aussi mis de côté 147 millions de dollars pour des amendes potentielles en lien avec sa filiale suisse, accusée d'avoir aidé des milliers de clients à frauder le fisc. HSBC a fait état d'un bon premier semestre pour sa division de banque d'investissement, avec une croissance de 21% de ses revenus dans les changes (forex) et une croissance également positive sur les marchés actions. La banque a réduit ses actifs à risque de 50 milliards de dollars, principalement dans la banque d'investissement. Cela lui a permis de porter son ratio des fonds propres à 11,6% contre 11,1% un an plus tôt, ce qui selon les analystes pourrait se traduire par des bénéfices plus généreux à l'avenir. Les coûts ont augmenté de 7% sur un an, reflétant entre autres les nouvelles exigences réglementaires. HSBC a précisé avoir ajouté plus de 2.200 personnes à ses services chargés de vérifier l'application de nouvelles normes ("compliance"). L'action HSBC gagnait 0,33% à 581,6 pence à la Bourse de Londres vers 10h45 GMT. Le titre coté à Hong Kong 0005.HK avait auparavant fini la séance en hausse de 1,94%. Voir aussi BREAKINGVIEWS-HSBC faces long march to unlock value ID:nL3N10E31R (Lawrence White, avec Steve Slater à Londres, Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant