HSBC-Résultat meilleur que prévu, les litiges pèsent moins

le
0

par Lawrence White HONG KONG, 2 novembre (Reuters) - HSBC HSBA.L a fait état lundi d'un résultat du troisième trimestre supérieur aux attentes, la première banque européenne ayant constaté une réduction de ses coûts liés aux litiges à la faveur des sommes qu'elle a consacrées à la mise en conformité de ses pratiques aux différentes régulations dans le monde. Le bénéfice imposable sur la période juillet-septembre a progressé de 32%, à 6,1 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros), contre 4,6 milliards au troisième trimestre 2014. Selon un consensus fourni par la banque, les analystes financiers anticipaient en moyenne un chiffre de 5,2 milliards. En revanche, le produit net bancaire récurrent a reculé de 4%, à 15,1 milliards de dollars, du fait de la chute des marchés actions sur le troisième trimestre et du ralentissement de la croissance économique en Asie. Vers 07h00 GMT, le titre HSBC coté à Hong Kong reculait de 0,5%, faisant néanmoins un peu mieux qu'un indice Hang Seng .HSI en repli de 1,1%. HSBC a précisé que ses coûts liés à des litiges et à des réglements à l'amiable avaient baissé de 1,4 milliard de dollars par rapport au troisième trimestre 2014. Ce symptôme d'une apparente amélioration de la conduite de HSBC intervient à un moment où les autorités britanniques semblent vouloir adopter une attitude plus accommodante vis-à-vis des banques après que ces dernières ont été stigmatisées pendant des années pour leur rôle durant la crise financière. Nombre de résultats trimestriels de HSBC ont récemment été plombés par des provisions passées pour couvrir le coût de litiges, dont le rôle supposé de la banque britannique dans la manipulation du marché des changes ou encore son aide apportée à des clients suisses voulant échapper à l'impôt. PROGRÈS DANS LA DÉCISION SUR LE SIÈGE Sur les neuf premiers mois, la banque a précisé que ses dépenses totales consacrées à la mise au conformité de ses pratiques aux régulations en place avaient atteint 2,2 milliards de dollars, soit une hausse de 33% par rapport à la même période de 2014. "La direction de HSBC a fait du très bon travail dans le domaine de la résolution de problèmes internes, mais ces résultats montrent qu'une banque ne peut augmenter ses revenus si elle a l'économie mondiale contre elle", a déclaré Jim Antos, analyste chez Mizuho Securities. A l'occasion de la publication de ses résultats, HSBC a pu faire un premier point sur les 10 objectifs qu'elle s'était fixée en juin dans le cadre d'un programme de restructuration qui entraîna une réduction de ses effectifs de près de 50.000 personnes. ID:nL5N0YV0BW La banque a ainsi dit qu'elle avait déjà atteint 30% de l'objectif de voir ses actifs pondérés des risques être réduits de 25% d'ici 2017. Elle a également souligné avoir réalisé des économies de coûts générales de 400 millions de dollars par rapport au deuxième trimestre. HSBC a également déclaré avoir avancé dans la réflexion sur son siège tout en disant qu'une décision finale pourrait être prise en 2016 et non pas d'ici la fin de l'année comme cela avait initialement prévu. La banque songe en effet à déplacer ses quartiers généraux de Londres vers l'Asie, vraisemblablement, le cas échéant, Hong Kong. (Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant