HSBC (France) : " La clientèle externe au groupe représente 55 % de nos encours"

le
0
(NEWSManagers.com) - Laurent Tignard, directeur de la gestion d'actifs de HSBC (France)

Vu de l'extérieur, le groupe HSBC peut paraître complexe. Interrogé par Newsmanagers, Laurent Tignard revient sur son organisation, sur les objectifs ambitieux qu'il s'est fixés l'an dernier et sur la feuille de route donnée à la gestion d'actifs réalisée de Paris, où toutes les expertises du groupe sont représentées pour répondre, entre autres, aux besoins d'une clientèle externe désormais majoritaire.

Newsmanagers : Quels objectifs vous êtes-vous donnés lorsque vous avez pris la direction de la gestion d' actifs en France ?

Laurent Tignard : Ma nomination, en juin 2010, coïncide avec l'annonce du plan stratégique pour le métier de la gestion d' actifs du groupe HSBC, structurant nos activités autour d' une seule marque, HSBC Global Asset Management. Cette décision rend plus lisible et plus simple notre organisation qui, comme tout acteur multimarque et multicanal, peut paraître complexe. Il s'agit pour moi de mettre en place et d' accompagner ce mouvement sur l' ensemble des régions sous la responsabilité d' HSBC Global Asset Management (France), soit la France, le Benelux, les pays nordiques et l' Europe du Sud.

NM : Quels axes avez-vous fixés précisément ?

L.T. : Trois objectifs ont été fixés. Le premier, tel qu' évoqué précédemment, consiste à adopter une marque unique HSBC Global Asset Management, de manière à bénéficier de la force d' une des marques les plus fortes du secteur bancaire et financier et ce, tout en faisant perdurer nos expertises en matière de gestion fontamentale active, quantitative, de gestion de trésorerie et de multigestion. Notre deuxième objectif concerne l' offre " Wealth Management" à destination des clients patrimoniaux du groupe dont nous voulons également poursuivre le développement. Il est donc ici question de capitaliser sur la qualité de la gamme de fonds distribuée par le réseau en termes de robustesse des performances et de contrôle de risque, tout en développant une offre de gestion privée sous mandat sur laquelle nous avons des ambitions fortes, en cohérence avec celles de la banque pour ses clients patrimoniaux. Nous avons enfin pour ambition d' être un acteur incontournable sur les marchés émergents. Sur ces marchés, nous avons franchi en fin d' année dernière la barre des 100 milliards de dollars d' actifs sous gestion, ce qui fait de nous un des leaders mondiaux. Nous sommes présents sur les marchés émergents pour une clientèle domestique mais également via notre sicav luxembourgeoise HSBC GIF composée de compartiments mono pays tels que Inde, Chine, Russie, Turquie ou de compartiments régionaux de type BRIC. A cela s'ajoutent les fonds investis dans la dette émergente dont nous avons été les précurseurs et sommes aujourd'hui les leaders.

NM : Peut-on illustrer de façon concrète cette volonté de développement et ces compétences que vous revendiquez, notamment dans les marchés émergents ?


L.T. : Prenons le cas de notre offre HSBC World Selection composée de fonds diversifiés de type " profilés" . Cette offre, qui est commercialisée dans le réseau du Groupe dans le monde entier, affiche aujourd'hui un encours de trois milliards d'euros ! Autre exemple : dans le cas des fonds de dette " high income" , nous avons lancé en août 2010, un fonds de crédit " high yield" investi en Europe, aux Etats-Unis, mais aussi sur les marchés émergents. En cinq mois, ce fonds a collecté un milliard d'euros, essentiellement en Asie. Enfin, je crois que nous sommes les seuls à proposer un fonds indexé sur l'inflation des pays émergents.

NM : A quelle clientèle vous adressez-vous principalement et quelle est la répartition entre celle de la banque HSBC et les " externes" ?


L.T. : Outre les clientèles du groupe que nous servons, nous proposons nos fonds à des investisseurs institutionnels et corporates ainsi qu' aux distributeurs pour compte de tiers, essentiellement des banques privées et des multigérants. Cette clientèle externe est importante puisqu'elle représente 55 % de nos encours.

NM : Pouvez-vous nous donner une idée du poids de Paris dans la gestion d'actifs chez HSBC Global Asset Management ?


L.T. : Au 31 décembre 2010, HSBC Global Asset Management gère un encours total de 445 milliards de dollars dont la moitié pour le compte d'une clientèle " wholesale" interne et externe, l'autre moitié pour le compte d'investisseurs institutionnels et de corporates, via notamment des placements de trésorerie. A Paris, où toutes les expertises du groupe sont représentées (fonds diversifiés, monétaires libellés en euros ou en livres sterling, actions, obligations, gestion quantitative et multigestion), les encours gérés et distribués s' élèvent à 97 milliards d'euros. Notre poids dans la gestion d' actifs du groupe est donc important. A noter qu'il s'agit d'un montant englobant à la fois la gestion des équipes basées à Paris et la distribution sur la France ainsi que le Benelux, les pays nordiques, notamment la Suède, et l'Europe du Sud.

NM : Pour quelle répartition entre les différentes classes d'actifs ?


L.T. : Nos encours se répartissent entre le monétaire pour 40 milliards d'euros, les produits " fixed income" (30 milliards d'euros), les actions (10 milliards d'euros), les fonds diversifiés (12 milliards d'euros) et la multigestion (4 milliards d'euros), auxquels s' ajoute 1 milliard d'euros d' immobilier.
NM : A propos de ces actifs monétaires dont on voit l'importance dans vos encours, comment avez-vous vécu la désaffection de ces titres ?


L.T. : Nous avons, sans surprise, perdu des encours sur des fonds de droit français mais cette perte a été plus que largement compensée par de la collecte auprès de grandes entreprises européennes sur les fonds dublinois, également gérés à partir de Paris. Dans cette gamme de fonds monétaires, l'OPCVM le plus important représente près de 13 milliards d'euros d'encours ! Cela ne me surprend pas dans la mesure où nous avons insisté sur la liquidité et la sécurité ce qui, avec la force de notre marque, a rassuré les entreprises européennes pour la gestion de leurs liquidités. C'est une particularité française que de se focaliser sur la performance.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant