HSBC contourne les contraintes européennes sur les bonus

le
0

Pour ses meilleurs salariés, la banque invente un système inédit de complément de rémunération.

Stuart Gulliver, le directeur général d'HSBC, entend garder la main sur sa politique de rémunération. En présentant ses résultats 2013, le dirigeant de la plus grande banque du Vieux Continent a expliqué comment il contournerait la nouvelle directive européenne sur les bonus.

Le texte de Bruxelles, qui entre en vigueur cette année, limite les prises de risque individuelles des traders en encadrant leur rémunération variable. La directive interdira en effet aux banques, sauf exception validée en assemblée générale, d'accorder à ses salariés un bonus supérieur à leur salaire fixe. En réponse, HSBC, dans un premier temps, demandera à ses actionnaires de lui accorder un peu plus de souplesse dans l'application de la directive.

La banque souhaite en effet rehausser le plafond des bonus jusqu'à 200% des salaires fixes individuels. Pour maintenir le niveau de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant