HPE fusionne sa division logiciels avec Micro Focus

le
0
 (Actualisé avec annonce, résultats de HPE, déclarations, 
contexte) 
    par Liana B. Baker 
    NEW YORK, 7 septembre (Reuters) - Hewlett Packard Enterprise 
(HPE)  HPE.N  va séparer sa division de logiciels du reste de 
ses activités et la fusionner avec le britannique Micro Focus 
International  MCRO.L  dans le cadre d'une transaction de 8,8 
milliards de dollars (7,83 milliards d'euros), ont annoncé les 
deux entreprises mercredi. 
    Cette opération répond à la volonté de la directrice 
générale Meg Whitman de recentrer HPE sur les réseaux, le 
stockage de données et les centres de données après avoir séparé 
Hewlett-Packard en deux entités l'an dernier, d'un côté HP Inc 
pour les ordinateurs et imprimantes et de l'autre HPE pour les 
services aux entreprises. 
    "Avec l'annonce d'aujourd'hui, nous effectuons un nouveau 
pas important pour concrétiser notre vision de créer une 
entreprise avec une croissance plus rapide, une marge plus 
élevée et une génération de trésorerie plus forte, bien 
positionnée pour nos clients et pour l'avenir", dit Meg Whitman, 
citée dans un communiqué. 
    L'accord avec Micro Focus, une société basée à Newbury, en 
Grande-Bretagne, a été annoncé parallèlement à la publication 
des résultats de HPE au troisième trimestre, marqués par un 
recul de 6% du chiffre d'affaires à 12,2 milliards de dollars 
contre 13,1 milliards de dollars un an plus tôt. 
    L'action HPE perdait 3,6% dans les transactions après la 
clôture à Wall Street après avoir fini à 22,09 dollars mercredi. 
    L'annonce de cet accord intervient aussi le jour de la 
conclusion de la fusion entre Dell et EMC, deux des principaux 
concurrents de HPE. 
    Micro Focus va verser 2,5 milliards de dollars en numéraire 
à HPE, dont les actionnaires posséderont 50,1% de l'entité 
fusionnée qui exercera sous le nom de Micro Focus et sera gérée 
par ses actuels dirigeants. 
    Une partie de cette division de logiciels, des actifs que 
HPE considère comme non stratégiques et qui peinent face à la 
concurrence des nouveaux acteurs de l'informatique 
dématérialisée ("cloud"), provient de l'acquisition malheureuse 
d'Autonomy en 2011 pour 10,3 milliards de dollars, une opération 
qui a durablement affaibli HP. 
    Hewlett-Packard avait ensuite déprécié de 75% la valeur 
d'Autonomy, accusant ses dirigeants de mauvaise gestion. 
    Micro Focus, dont la capitalisation boursière s'élève à 4,45 
milliards de livres (5,28 milliards d'euros), a nourri sa 
croissance via une politique d'acquisitions et cette alliance 
avec HPE serait la principale transaction jamais conclue par 
cette entreprise. 
    "C'est le bon moment pour une consolidation sur le marché 
des logiciels d'infrastructure et ce projet de fusion va créer 
l'un des leaders de ce secteur", a dit Kevin Loosemore, 
président exécutif de Micro Focus. 
 
 (Bertrand Boucey pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant