HP va séparer ses PC en crise de ses services aux entreprises

le
0
HP va séparer ses PC en crise de ses services aux entreprises
HP va séparer ses PC en crise de ses services aux entreprises

Après près de trois ans de restructuration pour tenter de réagir à la crise du PC, le groupe informatique américain Hewlett Packard a finalement décidé de séparer cette activité historique des plus prometteurs services aux entreprises.HP a annoncé lundi son intention de se scinder en deux sociétés: le matériel informatique (PC et imprimantes) d'un côté, les services de l'autre. Ce projet doit aboutir d'ici fin octobre 2015, et était salué à Wall Street où l'action HP prenait 4,56% à 36,81 dollars vers 14H15 GMT."Notre travail des trois dernière années a considérablement renforcé nos principales activités, à un point qui nous permet d'être plus agressif pour saisir les opportunités offertes par un marché qui change rapidement", a commenté la PDG du groupe, Meg Whitman.Fondé avant la Seconde guerre mondiale dans un garage de Palo Alto (Californie) par William Hewlett et Dave Packard, HP est aujourd'hui l'un des plus gros fabricants mondiaux de PC, même s'il s'est récemment fait évincer de la première place par le groupe chinois Lenovo.Le marché du PC a toutefois été bouleversé ces dernières années par l'émergence des tablettes informatiques et des smartphones, qui cannibalisent les ventes d'ordinateurs traditionnels, et HP n'a pas échappé à cette crise. - 55.000 suppressions d'emplois - Le prédécesseur de Mme Whitman, Leo Apotheker, avait déjà envisagé la cession des PC juste avant de passer la main en 2011, mais l'une des premières décisions de l'actuelle PDG avait été d'abandonner le projet. A la place, Mme Whitman avait engagé une intense restructuration, passant notamment par des dizaines de milliers de suppressions d'emplois.Déjà 36.000 personnes ont quitté HP depuis 2012, et le groupe a encore relevé lundi son objectif final, disant vouloir arriver désormais à 55.000 postes au total, contre jusqu'à 50.000 visés jusqu'ici.La scission décidée "aujourd'hui a été rendue possible par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant