HP renoue avec la croissance grâce aux PC mais le bénéfice chute

le
0
HP renoue avec la croissance grâce aux PC mais le bénéfice chute
HP renoue avec la croissance grâce aux PC mais le bénéfice chute

Une embellie de ses ventes de PC a permis mercredi au groupe informatique américain Hewlett Packard d'annoncer la première croissance de son chiffre d'affaires en trois ans, mais les coûts de sa longue restructuration plombent toujours ses bénéfices.Sur le trimestre achevé fin juillet, le troisième de son exercice décalé, HP a vu son chiffre d'affaires progresser de 1% à 27,6 milliards de dollars. C'est une bonne surprise pour les analystes, qui s'attendaient en moyenne à un repli de 0,8%."Pour la première fois en trois ans, le groupe a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires", a souligné la PDG Meg Whitman lors d'une téléconférence avec des analystes, évoquant "une étape importante dans le redressement de HP".Le retour à une croissance rentable est une priorité de Mme Whitman, qui a entrepris depuis 2012 de restructurer HP, durement frappé par la crise du PC auquel les consommateurs préfèrent souvent des tablettes informatiques.La tendance sur ce marché semble toutefois enfin s'améliorer: après deux ans de déclin dépassant par moment les 10%, les ventes mondiales tous fabricants confondus ont baissé de seulement 1,7% au deuxième trimestre 2014 selon le cabinet IDC, et sont même restées stables d'après Gartner.HP, désormais deuxième fabricant mondial derrière le groupe chinois Lenovo, a réussi dans ce contexte à enregistrer une "très solide croissance" de 12% pour ses revenus trimestriels dans les PC.Mme Whitman s'attend à ce que le marché mondial reste stagnant ou en léger repli, mais estime que HP peut "continuer à gagner des parts" de marché par rapport à ses concurrents. Elle a évoqué en particulier une tendance favorable dans les ordinateurs destinés aux entreprises, avec une croissance ressentie dans toutes les régions. La directrice financière, Cathie Lesjak, a toutefois concédé "des poches de faiblesse en Russie et en Chine". - Encore du travail ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant