HP Enterprise négocie la vente de ses logiciels à Thoma Bravo -sources

le
0
    par Greg Roumeliotis et Liana B. Baker 
    1er septembre (Reuters) - Hewlett Packard Enterprise (HPE) 
 HPE.N  est en discussions avec la société de 
capital-investissement Thoma Bravo en vue de lui céder sa 
division de logiciels, dont il espère tirer entre huit et 10 
milliards de dollars (7-9 milliards d'euros), selon des sources 
proches des négociations. 
    Après avoir séparé Hewlett-Packard en deux entités l'an 
dernier, d'un côté HP Inc pour les ordinateurs et imprimantes et 
de l'autre HPE pour les services aux entreprises, la directrice 
générale Meg Whitman veut recentrer HPE sur les réseaux, le 
stockage de données et les data centers. 
    HPE a reçu des offres allant jusqu'à 7,5 milliards de 
dollars dans le cadre du processus de vente des logiciels dont 
l'organisation a été confiée à Goldman Sachs  GS.N , ont dit les 
sources cette semaine. 
    Thoma Bravo tient la corde à ce stade mais il n'y a pas 
encore d'accord sur les valorisations et il est possible que HPE 
se tourne vers d'autres prétendants ou ne cède qu'une partie de 
sa division, ont-elles ajouté. 
    Parmi les autres firmes de private equity qui ont soumis des 
offres figurent Vista Equity Partners Management, Carlyle Group 
 CG.O  et TPG Capital. 
    HPE espère faire monter le prix en mettant en avant les 
synergies que Thoma Bravo pourrait réaliser avec d'autres 
sociétés de logiciels qu'il contrôle, en substance Dynatrace et 
Compuware. 
    HPE, Goldman Sachs, Thoma Bravo, Vista Equity, Carlyle et 
TPG n'ont pas souhaité commenter ces informations. 
    La division de logiciels de HPE a généré un chiffre 
d'affaires de 3,6 milliards de dollars en 2015, en baisse par 
rapport à celui de 3,9 milliards réalisé en 2014. 
    Ces actifs considérés comme non stratégiques et qui peinent 
face à la concurrence des nouveaux acteurs de l'informatique 
dématérialisée ("cloud") proviennent de l'acquisition 
malheureuse d'Autonomy en 2011 pour 10,3 milliards de dollars -- 
une opération qui a durablement affaibli HP -- et de celle de 
Mercury Interactive en 2006 pour 4,5 milliards de dollars. 
    Dell  DI.UL , confronté aux mêmes difficultés avec sa 
division de logiciels, l'a cédée en juin aux fonds Francisco 
Partners et Elliott Management pour plus de deux milliards de 
dollars.   
    En mai, HPE s'était déjà séparé de ses activités de services 
informatiques et d'outsourcing en les fusionnant avec Computer 
Sciences  CSC.N .    
 
 (Véronique Tison pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant