Hospitalisation : chambres payantes même sans dormir 

le
0
Une facture peut désormais être établie pour des soins ambulatoires.

Une chambre individuelle peut être facturée à un patient même s'il ne passe pas la nuit hospitalisé, depuis un décret du 28 février passé inaperçu mais pointé lundi par la Mutualité française. Cela concerne, par exemple, un patient arrivant à 7 heures et repartant à 15 heures après une opération de la cataracte en chirurgie ambulatoire et disposant d'une «chambre seule». But: «inciter les établissements à faire de l'ambulatoire plutôt que de l'hospitalisation complète», dit le ministère de la Santé. L'ambulatoire est plébiscité par les patients et coûte moins cher à la Sécu. Mais son développement faisait fondre - de 10 % à 15 % par an, selon un patron de cliniques - une ressource majeure des cliniques et hôpitaux: la facturation, à un tarif libre, d'une chambre particulière, payée par le patient ou sa complémentaire santé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant