Hortefeux : «Sarkozy a une règle : ne pas s'en prendre aux autres»

le
4
Hortefeux : «Sarkozy a une règle : ne pas s'en prendre aux autres»
Hortefeux : «Sarkozy a une règle : ne pas s'en prendre aux autres»

Dans la campagne pour la présidence de l'UMP, Brice Hortefeux incarne la voix de Nicolas Sarkozy.

Qu'attendez-vous de l'intervention télévisée de François Hollande ce soir ?

BRICE HORTEFEUX. Rien. Trop tard. Cela fait maintenant deux ans et demi qu'il gouverne. Tout le monde se souvient de son anaphore, ce « Moi, président » qu'il a prononcé seize fois face à Nicolas Sarkozy entre les deux tours de la présidentielle. De ces « Moi, président », il ne reste aujourd'hui plus rien. Avec 500 000 chômeurs de plus depuis 2012, une dépense publique qui augmente en fait de 6 Mds¤ par an, une croissance en berne et une fiscalité qui fracasse cette année les classes moyennes, François Hollande n'a tenu aucune de ses promesses.

Dans ce contexte, le scénario de la dissolution est-il envisageable ?

J'ai vu des dissolutions faites pour gagner et qui y sont parvenues, j'ai vu des dissolutions faites pour gagner et qui ont été perdues, mais je n'ai jamais vu de dissolution faite pour perdre. Ce serait, avouez-le, d'une grande originalité ! Je n'y crois donc pas.

En tout cas, il y en a une qui y croit, c'est Marine Le Pen. Elle dit même qu'elle serait prête à cohabiter...

Oui, elle dénonce l'UMPS, mais ce qu'elle propose en réalité désormais aux Français, c'est le FNPS !

Hollande pourrait évoquer ce soir l'idée d'une proportionnelle intégrale pour les prochaines législatives. Qu'en pensez-vous ?

Que du mal. Cela voudrait dire qu'il décide de faire entrer massivement le Front national à l'Assemblée. Comme sous la IV e République, le pays deviendrait ingouvernable.

Cependant, vu son poids électoral aujourd'hui, le FN n'a-t-il pas droit à une place représentative dans l'hémicycle ?

La vraie question est de savoir s'il faut une réforme institutionnelle en ce moment. Est-ce bien la priorité compte tenu de l'état du pays ? On a déjà eu des dérivatifs sociétaux, on n'a pas besoin de dérivatifs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le jeudi 6 nov 2014 à 10:48

    @M495: c'est 6 Milliard plus que Sarko, malgré les 30 Milliard par an de purge fiscale.

  • M4958114 le jeudi 6 nov 2014 à 10:28

    6 milliards par an ont seras loin des 600 de sarko mr hortefeux !!

  • charleco le jeudi 6 nov 2014 à 09:17

    C'est nouveau!

  • M3121282 le jeudi 6 nov 2014 à 08:11

    pourquoi donner la parole à n'importe qui ? pour ne pas dire à n'importe quoi ?