Hortefeux : «Le PS et le FN posent les problèmes, nous, nous les réglons»

le
0
INTERVIEW - Pour l'ex-ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, la «division», la «suspicion» et la «démobilisation» sont ­­«les ingrédients de l'échec» en 2012.

LE FIGARO. - Depuis votre départ du gouvernement, quel est votre rôle au sein de la majorité?

Brice HORTEFEUX. - Je suis redevenu député européen, fonction à laquelle j'ai été élu en 2009, mais que je n'avais pas exercée en raison de ma nomination au ministère de l'Intérieur. Je suis donc présent cette semaine à la session à Strasbourg et serai un député heureux d'exercer ce mandat. Parallèlement, comme vice-président de l'UMP, je suis aux côtés de Jean-François Copé dans l'action qu'il mène pour mieux organiser notre famille politique et en faire un outil de réflexion et de propositions utile à notre pays et au président de la République.

Les militants UMP ne sont-ils pas déprimés après l'échec des cantonales?

Ils n'ont pas de raison de l'être et je les sens même mobilisés. Aux cantonales, on nous avait annoncé une Berezina. Mais, même si ce n'est pas encore le soleil d'Austerlitz, le résultat n'est pas si mauvais. Sur 1900 cantons, nous n'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant