Hortefeux : «Au Mali, il y a eu de l'impréparation»

le
0
INTERVIEW - L'ex-ministre se félicite de la progression spectaculaire de la cote de Sarkozy.

LE FIGARO. - L'UMP s'est dotée d'une direction partagée. Est-ce la fin du psychodrame?

Brice HORTEFEUX. - L'unité ne se décrète pas, elle se démontre. C'est ce qu'a fait avec efficacité Jean-François Copé, aidé par le sens de l'intérêt collectif de François Fillon. Le temps de la lutte des places et des jeux de rôle est révolu.

Que proposez-vous pour améliorer le fonctionnement de l'UMP?

Nous devons changer certaines règles: plus grande facilité de candidature pour éviter un face-à-face étouffant, suppression des «tickets» pour aider le gagnant à mieux rassembler et, éventuellement, comme le suggère Jean-Pierre Raffarin, changement de dénomination du responsable de notre famille politique. Ces réformes doivent se faire de manière apaisée et certainement pas dans l'urgence.

Seriez...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant