Hormone de croissance: un nouveau procès pour les familles des victimes

le
0
La Cour de cassation a renvoyé devant la cour d'appel de Paris les deux dernières personnes poursuivies dans ce dossier qui a causé la mort d'une centaine de patients. Les proches des victimes pourraient réclamer à nouveau des dommages et intérêts.

C'est un nouvel espoir pour les familles des victimes. Après 22 ans de procédures judiciaires, la Cour de cassation a renvoyé mardi devant la cour d'appel de Paris les deux dernières personnes poursuivies dans le scandale sanitaire de l'hormone de croissance d'origine humaine, qui a provoqué la mort d'une centaine d'enfants contaminés par la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ).

Cette cassation ne concerne que les intérêts civils, la cour ayant estimé que le volet pénal a été définitivement jugé. De nouveau, les proches des victimes pourront réclamer des dommages et intérêts dans un nouveau procès. Les six familles encore impliquées dans cette bataille judiciaire vont devoir patienter encore plusieurs mois ava...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant