Hôpitaux : des coupes colossales à venir dans les budgets

le
11

Le ministère de la Santé table sur une maîtrise de la masse salariale de l'ordre de 860 millions soit l'équivalent de 22.000 postes et 2% des effectifs de la fonction publique hospitalière

Le gouvernement a étayé son plan d'économies de 3 milliards d'euros pour les hôpitaux d'ici à 2017, la maîtrise de la masse salariale devant notamment rapporter à elle seule 860 millions d'euros, selon le quotidien en ligne Challenge Soir. «Le ministère de la Santé table sur une maîtrise de la masse salariale de l'ordre de 860 millions soit l'équivalent de 22.000 postes et 2% des effectifs de la fonction publique hospitalière», affirme le quotidien dans un article publié vendredi soir, s'appuyant sur un «document du ministère».

Par ailleurs, «la mutualisation des achats des hôpitaux et l'obtention de meilleurs tarifs auprès des fournisseurs doivent dégager 1,2 milliard», et «les rapprochements entre hôpitaux voisins quelque 450 millions d'euros». Le développement de la chirurgie ambulatoire, qui permet une sortie de l'hôpital le jour de l'intervention, «doit générer 400 millions» d'euros et «la réduction des durées d'hospitalisations 600 millions».

Contacté par l'AFP, le ministère de la Santé a précisé que «les économies doivent s'entendre non pas comme une réduction des dépenses mais comme une évolution maîtrisée de l'augmentation des dépenses». Les efforts ne vont donc pas forcément se traduire par des coupes budgétaires ou des réductions de personnels, mais par un frein à la hausse des dépenses de santé.

10 milliards d'économies pour l'Assurance maladie d'ici à 2017

Celles-ci augmentent naturellement chaque année en raison du vieillissement de la population et de l'augmentation des pathologies chroniques. Leur progression est limitée chaque année par l'Objectif national des dépenses de l'Assurance maladie (Ondam). Elle a été fixée par le gouvernement à 2,1% pour 2015. «Les efforts visent tout les secteurs d'activité, pas seulement le secteur hospitalier» a commenté le ministère, assurant que «des travaux visant l'amélioration des organisations et des pratiques sont toujours en cours».

En avril dernier, la ministre de la Santé Marisol Touraine avait présenté dans les grandes lignes son plan pour dégager 10 milliards d'euros d'économies pour l'Assurance maladie d'ici à 2017, dont 2 milliards d'euros pour l'hôpital et 1 milliard grâce au développement des soins ambulatoires. La Fédération hospitalière de France (FHF) rappelle de son côté que, dans un contexte budgétaire contraint, la masse salariale peut devenir un levier, les dépenses de personnel représentant près de 70% du budget des établissements de santé.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 13 mar 2015 à 16:59

    les macron et autres politiques feraient mieux de gérer la fonction publique pour laquelle ils ont été élus au lieu d'appauvrir le privé un peu plus tous les jours !

  • sidelcr le lundi 2 mar 2015 à 11:51

    Il y a bientôt plus de secrétaires & administratifs bidons que de soignants , cherchez l'erreur ? peut être voir chez les conjoints & les familles de certains ?

  • mfouche2 le lundi 2 mar 2015 à 11:50

    Il était beaucoup plus justifié et urgent de réduire significativement le nombre des députés, sénateurs, membres des multiples agences de l 'état, fonctionnaires des collectivités territoriales dont de leur aveu même certains n'ont rien à fou.tre que de s'attaquer aux effectifs hospitaliers

  • b.renie le lundi 2 mar 2015 à 07:01

    Mr MACRON devrait avoir le même objectif pour toute la fonction publique dont les effectifs sont délirants à cause du clientélisme des élus locaux et de la tolérance des responsables quant au respect de la durée du travail dans de nombreuses administrations ... qui voisine 32h !!!! C'est la partie haute de la fonction publique qui porte une partie de la responsabilité.

  • knbskin le lundi 2 mar 2015 à 05:50

    Ah ! On commence par la FPH ... Pas question de toucher au "noyau dur" des fonctionnaires de gestion surnuméraires, par exemple dans la territoriale ? ;)

  • marando2 le dimanche 1 mar 2015 à 18:51

    AME AME AME .......combien ?

  • frk987 le dimanche 1 mar 2015 à 17:27

    Il y a même dans le budget de certains hôpitaux l'entretien de monuments historiques inclus dans l'enceinte hospitalière.....

  • guyguy18 le dimanche 1 mar 2015 à 16:29

    Quand des directeurs d'hopitaux se prennent pour des financiers et prennent des emprunts toxiques.......

  • M8252219 le dimanche 1 mar 2015 à 14:26

    Mettre un délai de carence de 3 jrs en arrèt maladie et l'absentéisme recule de 40%

  • -pikachu le dimanche 1 mar 2015 à 14:04

    Ne gardez dans la fonction publique hospitalière que le personnel soignant..Les autres secretaire, technicien, jardinier, etc,etc, n'ont rien a faire dans la FPH sou statut de fonctionnaire..Il faut faire des delagations de services pour tous ces personnels qui ne nous feront jamais de toilettes, de piqures, de prise de sang ou autres soins.