Hôpital sud-francilien : après le scandale, l'ouverture

le
0
Le complexe hospitalier, qui a ouvert lundi avec 8 mois de retard, a enfin du matériel aux normes, une installation électrique sécurisée et est apte à recevoir des patients. Avec une vidéo BFMTV

Ce devait être l'ouverture en grande pompe d'un centre hospitalier ultramoderne. Au lieu de cela, l'ouverture de l'hôpital sud-francilien, à Corbeil-Essonnes (Essonne), a eu lieu lundi matin, avec 8 mois de retard, dans l'indifférence générale et la gêne de l'administration ainsi que de son constructeur Eiffage.

Ce nouveau complexe hospitalier cultive pourtant les superlatifs. Son montage juridique et financier d'abord: un partenariat public-privé (PPP) de 1,2 milliard d'euros, le plus important jamais réalisé en France pour un hôpital. Son objectif ensuite: réunir sur 110.000 m2 des services dispersés jusqu'ici sur 27 sites, notamment dans les hôpitaux Louise-Michel à Courcouronnes et Gilles-de-Corbeil à Corbeil.

Le partenariat confié en 2006 par l'État à Eiffage a rapidement viré à la bataille entre la direction du futur établissement et le groupe de BTP avec plusieurs recours en justice. L'hôpital devait en effet ouvrir le 17 mai dernier. Mais à la livraison du...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant