Honoraires : un cas unique en Europe

le
0
Si les médecins sont mieux lotis à l'étranger, les praticiens français conventionnés «en secteur 2» disposent d'une liberté tarifaire inédite.

À les écouter, les médecins français pratiquent les dépassements d'honoraires parce que leur rémunération ne couvre pas tous leurs frais. D'après les dernières comparaisons internatio­nales disponibles de l'OCDE, ils gagnaient nettement moins que les Néerlandais en 2009, les mieux lotis de l'Union européenne, et que les Allemands. Si les écarts sont à relativiser - il s'agit de rémunérations nettes pour la France et brutes pour les pays étrangers -, les différences, surtout dans le cas des spécialistes, demeurent très importantes.

Si, côté rémunération, les médecins étrangers sont mieux lotis, ils peuvent toutefois envier leurs confrères français conventionnés «en secteur 2», car ces derniers disposent d'une liberté tarifaire inédite partout ailleurs. «Le cas des dépassements d'honoraires est assez unique en Europe», confirme Gaëtan Lafortune, spécialiste des questions de santé à l'OCDE. Dans la plupart des pays développés, les médecins sont e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant