Honoraires des médecins : un village de Bretagne en guerre contre la Sécu

le , mis à jour à 08:54
85
Honoraires des médecins : un village de Bretagne en guerre contre la Sécu
Honoraires des médecins : un village de Bretagne en guerre contre la Sécu

Et Romillé devint un village peuplé d'irréductibles médecins qui résistent encore et toujours à... la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). Située au coeur de la Bretagne, cette commune de 3 760 âmes au nord de Rennes est en pleine effervescence depuis que la directrice de la CPAM d'Ille-et-Vilaine y fait une chasse impitoyable aux dépassements d'honoraires. Lettre, mise en demeure et même appel téléphonique au maire pour qu'il fasse plier les cinq médecins indélicats de sa ville.

 

Une manifestation organisée 

 

Sauf que là on ne parle pas de tarifs prohibitifs, mais d'une application anticipée depuis le printemps, par quelques médecins, du passage de 23 à 25 € de la consultation des généralistes. Revalorisation prévue au 1er mai 2017, mais que les syndicats, dont MG-France et la CSMF, veulent voir appliquée au plus tôt.

 

Un vrai bras de fer qui va connaître ce mercredi soir son point d'orgue avec une manifestation au coeur du village qui doit réunir plus d'une centaine de professionnels de santé et les responsables nationaux de tous les syndicats de médecins. «Si on veut augmenter les déserts médicaux et dissuader les vocations, l'Assurance maladie n'a qu'à continuer comme ça», réagit Ivane Audo, présidente du collectif d'organisation et de défense des territoires de santé du Morbihan et responsable pour la Bretagne du syndicat FMF. «Romillé devient une affaire nationale, menace de son côté Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, il n'est pas question de laisser tomber les confrères !»

 

La CPAM d'Ille-et-Vilaine ne chasse pas qu'à Romillé. Tout près, à Vald'Yzé, commune de 5 000 habitants, Jean-Luc Pontis a reçu deux mises en demeure. La CPAM le menace de ne plus régler certaines charges sociales, car 67 % de ses consultations sont facturées 25 €. Pourtant retraité depuis six mois, il poursuit son exercice libéral, étant le seul médecin titulaire du secteur et sans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bpasseri il y a 7 mois

    le but de la sécu est dicté par le gouvernement, fermer les hopitaux et supprimer les médecins et généralistes pour dégager des bénéfices pour assurer les revenus des politiques

  • M1945416 il y a 7 mois

    c'est pas la question, le fait est là, il y a de moins en moins de remplaçants, les gens; chez nous la priorité est de trouver un médecin , tant pis s'il prend un peu plus , mais au moins qu'il y en ai un sur le secteur … ce qui n'est plus le cas

  • lorant21 il y a 7 mois

    je ne vois pas le problème. La sécu rembourse le forfait de 23e: point-barre. Si les malades veulent dépenser plus, pas de pb!

  • surfer10 il y a 7 mois

    La santé c'est 95% d'hygiène de vie et 5% de visites chez le médecin. Le business des mutuelles et du secteur médical représente une telle rente que l'on a fait croire au bon peuple que les proportions sont inversées. Les conséquence économiques que cela implique sont incalculables. Votre boite de calmants gratuite contre le chômage de vos petits enfants, voilà en gros le deal résumé.

  • frk987 il y a 7 mois

    Allons surfer10 , réussir médecine avec un bac D, vous en avez vu beaucoup ? ils allaient vers l'armée pour faire médecin militaire puis ce sont ces tristes individus qui ont sévi en médecine générale après une formation bidon.Sans bac C avec mention, c'était une utopie la médecine.

  • surfer10 il y a 7 mois

    A mon époque c'était les plus mauvais qui faisaient le bac D puis études de médecine dans la foulée, les bons allaient en C. Pas tous des lumières les médecins...PS / Fortunos quand vous aurez le track record boursier de gbirothe vous pourrez causer.

  • fortunos il y a 7 mois

    @gbirothe;9 ans plus bac pour faire des fautes comme ,un ilettré,il me fait pitié!!!!

  • gbirothe il y a 7 mois

    oui je suis au courant, mais je ne suis pas aux USA plus au sud....

  • frk987 il y a 7 mois

    Pour gbirothe (une habitude), sachez qu'aux US le bac se passe en fin de première donc un an plus tôt qu'en France.

  • gbirothe il y a 7 mois

    mais vu de chez moi, il est encore trop tot pour le travail non nocturne...