Hongrie-Orban renonce à son amendement sur les quotas de migrants

le
0
    BUDAPEST, 11 novembre (Reuters) - Le gouvernement hongrois 
ne soumettra pas à nouveau au Parlement son projet d'amendement 
constitutionnel visant à s'opposer au plan européen de 
répartition des migrants, rejeté de justesse mardi, a annoncé 
vendredi Viktor Orban. 
    "Nous avons essayer de l'inscrire dans la Constitution, mais 
nous n'y sommes pas parvenus vu que l'opposition a fait cause 
commune avec Bruxelles", a déclaré le Premier ministre sur les 
ondes de la radio d'Etat. 
    Le projet d'amendement a été approuvé mardi par 131 des 199 
députés, à 65,8%, juste sous le seuil requis de la majorité des 
deux tiers. Il aurait fallu 133 voix pour que le texte entre en 
vigueur. L'opposition, dont le parti d'extrême droite Jobbik, 
deuxième formation au Parlement, avait décidé de boycotter le 
vote.   
    Après cet échec, le second d'affilée pour Viktor Orban après 
le référendum du 2 octobre où le taux de participation n'avait 
pas été suffisant pour valider le vote en faveur du rejet des 
quotas, Budapest va devoir porter le combat à Bruxelles et 
s'opposer aux projets de la Commission européenne sur la base de 
la Constitution actuelle, a ajouté le Premier ministre hongrois. 
     
 
 (Krisztina Than; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant